Punch Powerglide Strasbourg, à toute vitesse vers le futur !

L’ADIRA fête ses 70 ans en 2020 !
A l’occasion de cet anniversaire, nous souhaitons mettre à l’honneur une sélection d’entreprises qui ont été accompagnées par l’ADIRA pendant une longue période, certaines depuis leur implantation en Alsace !
Nous vous invitons à (re)découvrir ces succès et nous remercions les dirigeant(e)s pour leur dynamisme, leur volonté de se développer en Alsace et leur confiance.

 

C’est en 1967 que cette industrie manufacturière de boîtes de vitesse démarre son activité sur le site du Port du Rhin à Strasbourg. D’abord dans le giron du groupe General Motors, c’est au sein du groupe belge Punch Motive International sous l’enseigne Punch Powerglide Strasbourg que la société poursuit désormais son développement piloté par son Président, Arnaud Baïlo.
Depuis plus de cinquante ans, l’entreprise n’a cessé d’innover tant dans ses produits que ses process de R&D ou de production et d’investir fortement. Depuis 2018, l’entreprise participe au mouvement “usine 4.0” et contribue à produire les mobilités du futur. Un développement audacieux et spectaculaire que l’ADIRA a accompagné dès l’origine.

Avec plus de 50 ans d’histoire commune, Punch Powerglide Strasbourg fait partie des entreprises historiques au sein de l’écosystème de l’ADIRA. Présente dès 1967, l’ADIRA a accompagné l’implantation de General Motors sur le site du Port du Rhin. Installée sur un terrain de 100 hectares avec 68 000 m² de bâti au Port Autonome de Strasbourg, le site répondait aux attentes du géant américain. La position centrale de Strasbourg en Europe, ses infrastructures et la main d’œuvre qualifiée présente sur le territoire, ainsi que l’espace disponible et les possibilités d’extension sur le port, ont été décisifs pour la création de l’usine de fabrication de transmissions automatiques à propulsion pour des véhicules haut de gamme.

Entre l’ADIRA et Punch Powerglide Strasbourg, un partenariat historique

Après avoir contribué à l’installation de General Motors France en 1967, l’ADIRA a suivi le développement de l’entreprise en apportant les réponses permettant à l’entreprise de franchir des paliers de production symboliques au fil des années. Du lancement de la boîte automatique 3 vitesses en 1968 à la fabrication de la 500 000ème boîte automatique 8 vitesses en 2017, et la millionième transmission 8 vitesses en 2018, la vie de l’entreprise est jalonnée de moments clés au cours desquels l’ADIRA a su répondre présent. Ce fut notamment le cas en 1998, lors de la mise en service du centre de développement pour la boîte automatique 5 vitesses, à travers un accompagnement au montage financier du projet. Ce fut le cas également en 2015, lors du rachat de l’entreprise de Steelcase à Wisches dans le cadre de l’externalisation de la logistique, puis de la revente à Sapronit lors de la réintégration de cette activité et des salariés sur le site du port.

Mais c’est en 2013 que l’intervention de l’ADIRA a été particulièrement emblématique. Quelques années auparavant déjà, General Motors, rencontrant des difficultés, avait fait évoluer sa stratégie et ne souhaitait plus être présent à Strasbourg. Chargée d’identifier et approcher les candidats industriels à la reprise, l’ADIRA a travaillé sans relâche durant de longs mois avec les élus du territoire et le gouvernement pour que le site poursuive et maintienne son activité sur le site du Port Autonome de Strasbourg. Et c’est Punch Motive International qui a finalement emporté l’adhésion de tous pour la reprise avec un programme d’investissements colossal à la clé – 232 millions d’euros et la création d’une nouvelle ligne de production d’une boîte 8 vitesses – et un partenariat renforcé avec l’équipementier automobile allemand ZF Friedrichshafen. Un pari réussi puisque l’entreprise a poursuivi et développé son activité industrielle tout en maintenant l’emploi sur le territoire.

PUNCH Powerglide Strasbourg

Punch Powerglide Strasbourg invente les mobilités de demain dans son usine du futur

Aujourd’hui, la saga industrielle se poursuit en se conjuguant au futur. En effet, Punch Powerglide Strasbourg participe à cette quatrième révolution industrielle dans son “usine 4.0” pour imaginer et produire les mobilités de demain. Après la mécanisation, la production de masse au XIXème siècle et l’automatisation de la production au XXème siècle, les technologies numériques intègrent les processus de fabrication. La digitalisation de l’entreprise, entamée il y a quelques années, se traduit par une transformation en profondeur de la production : désormais les salariés travaillent avec des robots collaboratifs (CoBo) qui assurent la manipulation des charges lourdes et permettent ainsi de garantir une meilleure ergonomie et sécurité des postes de travail. Equipés de capteurs et utilisant l’intelligence artificielle, ces CoBos réagissent et s’adaptent aux gestes des salariés associés en binôme sur la chaîne de production. On trouve aussi des AGV (Automated Guided Vehicle), bardés de détecteurs, qui se déplacent de façon autonome sur le site. Dernier exemple de cette transformation, les postes de travail sont désormais connectés et permettent à chacun des collaborateurs d’avoir accès à une multitude d’informations à travers leur écran tactile.

Cette mutation de l’entreprise s’inscrit dans une logique d’innovation et d’optimisation industrielle permanente : elle permet de maintenir la compétitivité liée au savoir-faire des salariés de Punch Powerglide Strasbourg à un haut niveau. C’est ainsi que les données collectées dans le domaine de la qualité sont traitées : en les contextualisant et en appliquant des algorithmes spécifiques, l’entreprise gagne en efficacité en utilisant la puissance des calculateurs pour prédire la qualité des produits et minimiser ainsi les coûts liés à cette démarche.

Une projection vers l’avenir qui passe également par une réflexion environnementale tant dans la conception des produits que dans le traitement des déchets. Le secteur automobile est en pleine révolution verte avec le développement de véhicules électriques et hybrides. Pour Punch Powerglide Strasbourg, il s’agit de « ne pas rater le train de l’électrification » comme le précise Arnaud Baïlo, Président  de PPS. Cet enjeu est crucial dans un secteur très concurrentiel au niveau mondial. C’est pourquoi, depuis plusieurs années maintenant, l’entreprise élargit sa gamme et développe la production de boîtes de vitesses pour véhicules électriques et hybrides.

En parallèle et dans une approche vertueuse, Punch Powerglide Strasbourg s’est engagée avec les autres entreprises du Port Autonome de Strasbourg dans la mise en place d’une économie circulaire de traitement des déchets. Aujourd’hui, l’activité de l’entreprise est à très faible impact puisque la totalité de ses déchets est retraitée et 97 % des produits fabriqués sont recyclables.

PUNCH Powerglide Strasbourg

Dans le contexte de crise actuel, Punch Powerglide Strasbourg garde le cap vers l’avenir en appliquant une politique audacieuse de maintien des investissements et des savoir-faire pour faire face au risque tout en se préparant à l’avenir dans un exercice permanent d’équilibriste. La pénétration du marché chinois avec notamment l’ouverture d’une filiale à Tianjin en 2015, l’exportation de la totalité de la production, la culture de l’innovation et la révolution digitale sont des atouts que l’entreprise cultive pour imaginer et produire les mobilités du futur. Chez Punch Powerglide Strasbourg, demain se conjugue au présent.

 

PUNCH Powerglide Strasbourg
RETROUVEZ D’AUTRES BELLES HISTOIRES DE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE
À L’OCCASION DE NOS 70 ANS EN 2020 !

Punch Powerglide Strasbourg, à toute vitesse vers le futur !

Monique Jung Gengenwin

Directrice

Envoyer un mail

Plus d'actualités