Alpro Sojinal, en forte croissance à Issenheim

L’ADIRA fête ses 70 ans en 2020 !
A l’occasion de cet anniversaire, nous souhaitons mettre à l’honneur une sélection d’entreprises qui ont été accompagnées par l’ADIRA pendant une longue période, certaines depuis leur implantation en Alsace !
Nous vous invitons à (re)découvrir ces succès et nous remercions les dirigeant(e)s pour leur dynamisme, leur volonté de se développer en Alsace et leur confiance.

 

Installée à Issenheim, la société Sojinal produit des boissons végétales sous la marque Alpro. Positionnée sur un marché en forte croissance, l’entreprise a investi régulièrement et massivement pour augmenter ses capacités de production. Elle a récemment rejoint le groupe Danone. D’ailleurs, les actions de RSE (Responsabilité Sociale et Environnementale) de Sojinal s’inscrivent en cohérence avec les convictions fortes du Groupe Danone qui s’implique pour l’alimentation mondiale.
Depuis la création de Sojinal en 1986, l’ADIRA accompagne les dirigeants successifs de l’entreprise pour leurs projets d’investissement et de créations d’emplois.

Sojinal installée en Alsace depuis 1986

L’histoire de Sojinal, qui signifie « Soja Innovation Alimentaire » commence en 1986. La Coopérative agricole de céréales (CAC) crée l’entreprise afin de favoriser la culture du soja en Alsace et de le transformer en aliment. Le choix d’Issenheim est lié à la grande qualité de l’eau de montagne de la Lauch qui donne en plus un goût particulier très apprécié par les consommateurs de ces boissons végétales.

En 1993, la CAC cède la majorité du capital au groupe suisse Buhle et Kundig Industrie Holding déjà propriétaire de l’unité de production de céréales Sevenday implantée à Soultz-Haut-Rhin, la CAC restant minoritaire afin de contribuer à améliorer la maîtrise de l’ensemble de la filière Soja de la graine aux produits finis.

Quatre ans plus tard, Sojinal est achetée par Alpro qui dépend du groupe Vandermoortele. Ce groupe belge s’est intéressé dès 1973 aux boissons à base de soja pour lutter contre la malnutrition.

En 2009, Alpro est à son tour rachetée par le groupe américain Dean Foods qui crée ensuite une filiale WhiteWave.

En 2017, Danone reprend WhiteWave, la société mère d’Alpro. Depuis cette date, Sojinal appartient au groupe agroalimentaire français qui emploie 100 000 salariés à travers le monde, possède 12 usines en France et a réalisé un chiffre d’affaires de 25,3 milliards d’euros en 2019. Danone s’est concentré dans trois domaines alimentaires : les eaux conditionnées, les produits laitiers et d’origine végétale et la nutrition spécialisée infantile et médicale.

 

Un marché en forte croissance

Sojinal a élargi sa gamme de produits et fabrique des boissons 100 % végétales sans OGM à base de soja, avoine, amande, noisette, riz, coco. L’entreprise emploie 198 salariés à Issenheim et produit 190 000 tonnes chaque année. Elle produit sous les marques Alpro et Provamel. En France, le marché des boissons végétales connaît une croissance de 12%.

80 % du soja utilisé par Sojinal vient d’Alsace, le reste est français. L’approvisionnement des autres matières premières est majoritairement français ou européen. Attentif aux circuits courts, Frédéric Lebas, le nouveau directeur de site, souhaite privilégier les approvisionnements locaux.

 

Des vagues successives d’investissements

Afin de répondre à la forte croissance du marché, le site d’Issenheim a été régulièrement « soutenu » par ses maisons-mères pour accroitre ses capacités de production.

En 2005-2007, sous l’impulsion de Jean-Claude Riedel alors Directeur de site, 15 millions d’euros ont été investis à Issenheim. La proximité de la Lauch complexifiait les travaux jusqu’à ce que l’ADIRA extirpe une circulaire oubliée du Ministère de l’Agriculture permettant à l’ensemble des partenaires de réaliser une solution technique favorable.

En 2016, juste avant le départ à la retraite de Jean-Claude Riedel, un programme d’investissement de 75 millions d’euros a véritablement permis la construction d’une nouvelle usine. Ainsi, un hall de stockage de 4000 m² et 23 m de hauteur et un nouveau bâtiment de production de 7000 m² ont été construits. Deux nouvelles lignes de production sont arrivées en 2017. Ces investissements ont nécessité la pose d’une ligne électrique pouvant fournir 9000 kWh. Ces travaux, réalisés par la Communauté de communes de la région de Guebwiller ont été co-financés par ERDF, l’Etat et l’entreprise.

En janvier 2020, Sojinal a bénéficié d’une nouvelle ligne de production. Frédéric Lebas souhaite aujourd’hui stabiliser les installations et asseoir la performance afin de se préparer aux futurs projets de développement. En effet, les bâtiments ont été dimensionnés pour abriter de prochaines lignes de production.

Pour accompagner ces développements, l’entreprise recrute régulièrement, principalement des techniciens de maintenance et des opérateurs de production. Le nouveau dirigeant a été particulièrement sensible à l’implication des équipes depuis son arrivée.

L’entreprise se félicite par ailleurs du partenariat constant avec les élus locaux, l’Etat, le département du Haut-Rhin, la Région, la profession agricole et l’ADIRA.

 

L’intervention de l’ADIRA aux côtés de Sojinal

En tant que grand compte important pour le territoire de Guebwiller, l’entreprise est suivie par l’ADIRA, Agence financée principalement par la Région Grand Est et les Départements du Bas-Rhin et du Haut-Rhin, depuis son installation en 1986. Eric Thoumelin accompagne l’entreprise depuis 2003.

Il s’est bien évidemment s’agit de mobiliser toutes les aides publiques (crédit-bail immobilier lors de la construction de l’usine, aides à l’acquisition des machines et la création d’emplois).

Par-delà ces soutiens matériels, c’est surtout la connivence et la confiance établie avec les dirigeants successifs qui permettent au binôme Sojinal – ADIRA de chercher les solutions à chaque difficulté rencontrée ou challenge à réaliser. Ainsi, le réseau partenarial de l’ADIRA a permis à chaque fois de mobiliser les ressources idoines, trouver les solutions techniques ou juridiques (ex : extension de l’usine à proximité de la Lauch), établir des relations durables entre Sojinal et d’autres partenaires (ex : collaboration Sojinal – Communauté de Communes, …).

 

Les actions de Sojinal en faveur de l’environnement

Dès 1980, Alpro avait pour préoccupation de nourrir la planète tout en préservant ses ressources.

Depuis plus de 10 ans, l’entreprise a décidé de s’approvisionner en énergies renouvelables. Sojinal a fait le choix d’impliquer ses salariés dans le management environnemental et est une des premières entreprises à avoir mis en place un accord d’intéressement reposant sur des performances liées à l’impact environnemental. L’usine a également revu ses process, détecté les gaspillages et réalisé un bilan carbone pour identifier toutes les voies de progrès.

En 2011, Sojinal a planté 150 arbres sur son site et développé un sentier botanique qui a mobilisé 10 écoles.

Pour aller encore plus loin dans la transition énergétique, Frédéric Lebas a pour ambition de rendre Sojinal neutre en carbone d’ici 2030. L’entreprise a déjà investi 10 millions d’euros dans un système de production d’énergie qui limite les émissions de CO2. Le dirigeant souhaite pogresser et utiliser l’intelligence artificielle pour optimiser encore les consommations d’énergie.

Il s’engage pour que 100 % des emballages soient recyclables à l’horizon 2025 et souhaite également atteindre une composition 100 % d’origine végétale.

Les valeurs du groupe Danone

Danone, groupe agroalimentaire français de premier ordre, s’implique fortement pour sa responsabilité sociale et environnementale.

Présidé par Emmanuel Faber, le groupe est devenu en mai 2020 la première société française à passer sous le statut « d’entreprise à mission » créé par la loi Pacte en 2019. La raison d’être de Danone, établie depuis 2005, est d’« apporter la santé par l’alimentation au plus grand nombre ».

Sojinal s’inscrit parfaitement dans la vision du Groupe Danone. En effet, l’entreprise fabrique des boissons végétales sans OGM et réputées saines et la politique de sourcing des ingrédients répond aux impératifs de qualité et de durabilité.

Enfin, depuis 2018, Alpro avec ses trois sites industriels dont Sojinal, est certifié B Corp, un label international qui garantit des hautes performances sociales, environnementales, mais aussi en matière de transparence et de gouvernance. Elle rejoint d’autres filiales de Danone ainsi qu’une communauté internationale de plus de 2 600 entreprises pionnières qui s’engagent pour une économie positive.

Retrouvez d’autres belles histoires de développement économique
à l’occasion de nos 70 ans cette année !

Alpro Sojinal, en forte croissance à Issenheim

Eric Thoumelin

Responsable du développement entreprises et territoire Haut-Rhin Centre

Envoyer un mail

Plus d'actualités