Depuis 30 ans, Jérôme Koch, investisseur alsacien animé par des valeurs de respect de l’environnement, s’implique dans des opérations de réhabilitation de bâtiments économiques inutilisés, les rénove puis propose ses biens en location avec des modalités qui offrent une grande souplesse en termes de durée et de surface. Disposant déjà des bâtiments ELPA à Burnhaupt-le-Haut, il vient de co-acheter l’ancien bâtiment de Kaltenbach qui sera prochainement utilisé, en partie, par l’entreprise Dangel. L’ADIRA, grâce à sa connaissance du territoire, a contribué à la réalisation de cette opération par des mises en relation.

Jérôme Koch a de nombreuses réhabilitations de friches à son actif. Elles sont localisées en Alsace, territoire auquel il est très attaché et pour lequel il souhaite proposer une offre complémentaire à celle des collectivités pour développer les activités économiques tout en préservant l’environnement.
Il a, par exemple, contribué aux réhabilitations de la Cité Gluck à Mulhouse, de la ZAC TIVAL à Kingersheim, de l’ancien site Alcatel à Erstein, du site Sony à Ribeauvillé et de locaux à Bergheim et Wittenheim… Ces opérations ont permis d’éviter les démolitions. Les anciens bâtiments ont pu être réutilisés : ils ont été rénovés, puis loués ou vendus.

Pour répondre au déficit de surfaces disponibles pour des activités logistiques, Jérôme Koch a racheté, en 2003, 25000 m² de bâtiments d’une ancienne briqueterie à l’arrêt depuis 3 ans à Burnhaupt-le-Haut. Depuis, il a fait l’acquisition de terrains environnants. Le site, baptisé ELPA (Europe Logistique Pont d’Aspach), propose en location de courte durée (à partir d’un mois) des surfaces variables situées près des axes routiers. Les bâtiments ne sont pas isolés donc non chauffés, mais ils répondent à une demande puisque les industriels locaux apprécient ces surfaces pour des activités de stockage et la souplesse des modalités de location. En complément d’une gestion en direct, Jérôme Koch a également mandaté des agences immobilières pour la location des surfaces.

D’ici 2 à 3 ans, sous réserve de validation du PLUI et de la réalisation des travaux d’aménagement, le site devrait accueillir une nouvelle zone à vocation économique d’environ 10 hectares. Sur ce projet, Jérôme Koch travaille en collaboration avec les collectivités.

La conciliation de l’activité économique et de la protection de l’environnement tient particulièrement à cœur de Jérôme Koch (développement « écolo-nomique »). Aussi, sur environ 1 hectare de zones naturelles, Jérôme Koch a collaboré en 2021 avec l’ONG Trees Everywhere pour planter 12 000 arbres afin de contribuer à la création de puits de carbone à une petite échelle. Les autres surfaces naturelles sont entretenues et en cours de renaturation. Afin de limiter l’impact environnemental de l’ensemble, le dirigeant a investi, avec un partenaire allemand, pour équiper les toitures de panneaux photovoltaïques. Ainsi, une centrale de 1 MWatt lui permet de revendre de l’électricité verte.

En 2021, Jérôme Koch a appris, grâce à l’ADIRA, que l’ancien bâtiment de KALTENBACH sur Burnhaupt-le-Haut était en vente. Intéressé par le projet, Jérôme Koch s’est rapproché de l’agence immobilière en charge de la commercialisation du bien. De son côté, Marie Blanck a mis en relation l’investisseur et un dirigeant local, Philippe Hebert, qui s‘est porté co-aquéreur du site de 7300 m².
Cet ensemble, baptisé ELPA 2, sera bientôt occupé pour diverses activités : l’entreprise Dangel dirigée par Philippe Hebert, est à l’étroit dans ses locaux, elle occupera environ 50 % de la surface. Un organisme de formation et deux entreprises locales viendront remplir le bâtiment. Finalement, 4 entreprises implantées localement pourront désormais utiliser le bâtiment qui restait vide et dont le propriétaire ne savait plus comment s’en occuper.

Pour Philippe Hebert : « Automobiles DANGEL travaille son Plan Produit afin de réussir la transition écologique, avec l’aide de l’État et de la Région. Nous prenons cela comme une opportunité car nous trouvons des solutions d’un train arrière électrifié qui nous permettront de répondre à la demande « 4×4 en boite automatique » et surtout au « Full électrique » fournis par nos partenaires. Le contexte actuel nous impose d’être très prudents mais nous devons miser sur l’avenir. Ainsi, nous aurons besoin de surfaces industrielles pour répondre aux demandes du marché. C’est ainsi que nous nous sommes entendus avec Jérôme Koch pour cet achat immobilier. »

Jérôme Koch apprécie la relation avec l’ADIRA : « il y a longtemps, c’est Eric Thoumelin qui m’a permis de racheter le bâtiment de Sony à Ribeauvillé. Désormais, je suis en contact avec Marie Blanck. La situation est tendue sur le territoire pour trouver des bâtiments et terrains disponibles pour des activités économiques. L’ADIRA m’a déjà signalé des porteurs de projets à la recherche de surfaces afin de garder les activités sur le territoire. Enfin, c’est grâce à Marie Blanck que j’ai eu connaissance du bâtiment Kaltenbach et que l’opération de rachat a pu se concrétiser avec Philippe Hébert. L’ADIRA contribue à des mises en réseau concrètes et permet de remettre du lien entre personnes de proximité pour faire émerger des projets. »

Rédaction : Mathilde Lafaye

ELPA 1
ELPA 1

Réhabilitation de friches : l’exemple d’ELPA à Burnhaupt-le-Haut

Marie Blanck

Responsable du développement entreprises et territoire Thur Doller

Plus d'actualités

Les services de L’ADIRA sont confidentiels et gratuits ! Contactez-nous