Une nouvelle dynamique chez Aalberts Surface Treatment

L’entreprise Aalberts Surface Treatment est installée à Pulversheim et fête cette année ses 20 ans, elle emploie une trentaine de salariés. Elle appartient au groupe néerlandais Aalberts comptant 16 000 collaborateurs à travers le monde. Le site du Haut-Rhin est spécialisé dans le traitement de surface pour améliorer les caractéristiques techniques de pièces métalliques. Michel Basler, nouveau Directeur de site arrivé il y a 2 ans, a déjà fortement investi pour diversifier et moderniser l’entreprise. L’entreprise a pris les mesures nécessaires pour poursuivre son activité en période de confinement. 

Nouveau bâtiment qui permet la communication entre les deux halls.

   

Le groupe allemand Impreglon avait décidé de s’installer près de Mulhouse pour se rapprocher de son client PSA. Le sous-traitant assurait le traitement antirouille des vis. L’implantation de cette entreprise a été accompagnée à l’époque par le CAHR (Comité d’action du Haut-Rhin). Le site de Pulverhseim a été racheté en 2015 par le groupe néerlandais Aalberts et a changé de nom au 1er janvier 2019.

Sous-traitant sur un marché de niche, Aalberts Surface Treatment apporte son savoir-faire pour le revêtement de pièces métalliques afin d’améliorer leurs caractéristiques techniques (anti-adhérence, antirouille…) et rallonger leur durée de vie. Ainsi, Aalberts travaille pour l’industrie ferroviaire et assure par exemple le traitement de coussinets placés sous les rails. L’entreprise est en mesure d’analyser les besoins de ses clients et de proposer des solutions sur mesure. L’entreprise, au départ spécialisée dans l’automobile, s’est fortement diversifiée. Elle compte parmi ses clients grands comptes : GE, Michelin, SEW USOCOME, Vossloh Cogifer… qui apprécient la réactivité, la fiabilité et le sens du service de l’entreprise.

En production, l’entreprise emploie une vingtaine de collaborateurs et a fait le choix d’investir dans une équipe qualité renforcée. Ainsi, tous les contrôles qualité sont désormais réalisés en interne.

Depuis l’arrivée de Michel Basler, il y a 2 ans, un programme d’investissement a été lancé pour diversifier l’activité, industrialiser, améliorer les flux et l’ergonomie. Deux bâtiments ont été raccordés, cet aménagement a permis de réorganiser la production et de gagner en efficacité. Le groupe a également donné son feu vert pour de prochains investissements qui permettront d’automatiser et ainsi améliorer les conditions de travail de l’équipe.

Grâce à l’appui de l’ADIRA, l’entreprise a bénéficié d’un diagnostic Industrie du Futur qui a conforté les pistes déjà définies en interne et aura un soutien de la Région Grand Est pour la première phase d’investissement. M. Basler apprécie la venue régulière de l’ADIRA dans ses locaux et le fait que l’agence puisse « mettre de l’huile dans les rouages ». Il a été mis en relation avec le CETIM pour un exosquelette qui pourrait faciliter la manutention de pièces lourdes.

Michel Basler souhaite s’impliquer en termes d’ancrage territorial et créer un réseau avec les autres entreprises présentes sur la zone.

Projection HVOF (High Velocity Oxy Fuel) qui permet de projeter à une vitesse de 4-5 fois la vitesse du son (MACH 4) des couches métalliques, dures et étanches, d’une épaisseur de l’ordre de 50 microns par couche.

Enfin, dans le contexte actuel de crise sanitaire, Monsieur Basler tient à saluer l’implication des collaborateurs qui a permis à l’entreprise de ne jamais cesser son activité. Elle s’est adaptée aux demandes de ses clients, dont certains livrent du matériel aux personnels de santé.
Le dirigeant d’Aalberts Surface Treatment a pris rapidement des mesures en concertation avec le personnel pour continuer l’activité. Il a notamment organisé dès le départ le télétravail, la mise en place des gestes barrières, espacé les postes de travail, désinfecté régulièrement les endroits critiques, adapté les horaires de travail et les pauses… Par solidarité, l’entreprise de Pulversheim a fait des dons de masques, gants et combinaisons pour les hôpitaux.

Par ailleurs, les collègues du groupe Aalberts ont participé à la fabrication et à l’installation de respirateurs dans le monde entier (400 respirateurs installés en Chine en moins de 3 semaines), ont développé un système de lits d’hôpital à pression négative (pour ne pas contaminer le personnel soignant), ont fabriqué des visières en impression 3D,…

Une nouvelle dynamique chez Aalberts Surface Treatment

Alexandre Rigaut

Responsable du développement entreprises et territoire Mulhouse Sud Alsace

Envoyer un mail

Plus d'actualités