Le Réseau Cocci se diversifie en faveur du développement durable

Ronald Monfrini est un dirigeant visionnaire et « foisonnant d’idées » qui propose des prestations BtoB pour limiter l’empreinte carbone de ses clients publics et privés. Il est à la tête de la Holding Mer Bleue qui chapeaute Le Réseau Cocci, BSPC (pour Bon Sens Paysan Connecté) et E-meraude, dirigées respectivement par Catherine Bouazza, Adèle Baumann et Audrey Kindbeiter.
Ronald Monfrini apprécie particulièrement l’accompagnement de l’ADIRA en termes d’écoute et de mises en relation pertinentes et efficaces débouchant sur des projets concrets avec d’autres industriels en Alsace. Sensible à son ancrage territorial, l’entreprise est partenaire de la Marque Alsace.

Des valeurs fortes

Les 3 entreprises du groupe, Le Réseau Cocci, BSPC et E-meraude, toutes situées à Volgelsheim emploient une quarantaine de collaborateurs.

Depuis la création du Réseau Cocci en 2004, l’entreprise suit des valeurs fortes liées au développement durable :

  • réduction à la source et tri des déchets,
  • mesure et diminution de l’empreinte carbone,
  • développement des circuits courts et de l’eco-sourcing pour les achats,
  • développement du bien-être au travail…

Ces valeurs ont guidé la création de BSPC et E-meraude en 2021.

Ronald Monfrini souhaiterait que, dans les entreprises et les collectivités, les acheteurs puissent travailler en collaboration plus étroite avec les gestionnaires des déchets pour intégrer en amont le coût du traitement. En effet, il déplore « que la logique de prix prédomine, il serait préférable de suivre une logique de coût global qui prend en compte l’utilisation des produits puis leur valorisation à travers le recyclage, le ré-emploi … ».

Par ailleurs, toujours dans une logique de prestation de service global et d’ouverture sur le tissu local, le groupe dispose d’une grande salle qui permet d’accueillir des événements d’entreprises extérieures.

Le Réseau Cocci se développe

Le Réseau Cocci est un distributeur de projets éco-responsables avec des produits respectueux de l’environnement répartis dans différents univers :

  • l’accueil,
  • l’environnement propre,
  • la sécurité,
  • la gestion des déchets.

Il propose aussi des box de collecte de déchets placées directement chez ses clients, puis gérées et réacheminées par le Réseau Cocci.

L’entreprise s’est développée ces dernières années, elle emploie désormais 30 collaborateurs et s’adresse en BtoB à différents marchés principaux : les collectivités, l’industrie, la santé, la restauration et l’éducation. Des investissements de 3 millions d’euros ont permis de grandement améliorer les conditionnements et la logistique pour réduire l’impact environnemental des activités du Réseau Cocci.

Grâce à des contacts réguliers, l’ADIRA a, par exemple, permis à Ronald Monfrini de collaborer avec Corplex à Kaysersberg, sur un projet commun de box consignées recyclées/recyclables. Elles sont rigides pliables et réutilisables avec pour objectif de limiter l’usage de cartons et films plastiques. 150 tonnes de carton et 2 tonnes de films plastiques pourraient ainsi être économisées chaque année par les clients du Réseau Cocci.

Ces boxs ont donc une double fonction : livrer les produits du Réseau Cocci pour éviter les sur-emballages et collecter les déchets de ses clients.

De plus, en lien avec la crise sanitaire, une collaboration avec Barral à Rouffach et Alsatex à Mulhouse a débouché sur la fabrication de box de collecte de masques usagés.

Des prestations de logistique verte

Le Réseau Cocci dispose de sa propre flotte de véhicules sur-mesure. 1,2 millions d’euros d’investissement ont été réalisés pour optimiser le site logistique.

Ronald Monfrini a, par exemple, imaginé une benne qui sert à apporter des marchandises et qui reste sur place pour collecter les déchets (verre, masques, cartons, papiers, plastiques…) de l’entreprise repris par le Réseau Cocci. Cette innovation permet d’optimiser les circuits de livraison et de faire rouler des camions toujours pleins, soit avec des produits neufs, soit avec des produits usagés à recycler. Pour aller au bout de cette logique, Le Réseau Cocci massifie sur son site les déchets collectés et s’est rapproché, via les conseils et l’accompagnement de BSPC, de différents acteurs du recyclage et de la valorisation des déchets, pour leur apporter régulièrement des produits usagés et déjà pré-triés et ainsi faciliter leur réemploi.

Les nouvelles sociétés créées en 2021

Afin de compléter l’offre de services et d’aller toujours plus loin vers la diminution de l’impact environnemental de ses clients, Ronald Monfrini a investi 450 000 euros pour développer une nouvelle société, BSPC, qui propose aux fabricants/producteurs de produits et services du territoire de se diriger vers l’éco-conception et de référencer leurs produits via un outil de communication nommée Fiche Economie Circulaire. Cet outil met en avant les caractéristiques environnementales et sociales du produit /service tout au long de son cycle de vie.

Il s’agit là d’un argument fort en matière de communication à l’heure où les consommateurs sont de plus en plus attentifs à l’origine et à l’impact environnemental des produits qu’ils achètent. De plus, en tant que société de conseil et de formation, le BSPC accompagne les professionnels dans l’optimisation de la gestion de leurs déchets en réalisant des diagnostics et des formations Réduction à la Source et Tri des Déchets (RSTD), permettant à ces derniers de respecter la réglementation en vigueur et de réduire considérablement l’empreinte carbone de leur structure. La finalité de ces diagnostics est de proposer un plan d’action et un plan de tri aux professionnels, et d’ouvrir de nouvelles filières de valorisation matière sur le territoire, dans une optique d’Ecologie Industrielle et Territoriale (EIT).

Enfin, pour accompagner les professionnels du territoire dans une communication transparente et éco-responsable, la société E-meraude a été créée dans la lignée de ses deux cousines cette même année.

L’accompagnement de l’ADIRA

L’ADIRA a rencontré régulièrement Ronald Monfrini pour échanger sur ses projets et sa stratégie de développement. Nous avons effectué des mises en relation avec l’écosystème local (Région Grand Est par exemple) et avec des industriels installés en Alsace pour des pistes de collaboration (Corplex pour de l’innovation produit).

Ronald Monfrini apprécie les conseils de l’ADIRA : « Je suis entrepreneur depuis 2004 et l’ADIRA m’accompagne depuis mes débuts. La qualité de nos échanges sur l’ensemble de nos projets a toujours permis d’aller plus vite et plus loin. Pourquoi ?  L’excellence du réseau, le carnet d’adresses permettent de toucher tout de suite les bons interlocuteurs. En tant que dirigeants, nous sommes souvent seuls face à nos prises de décisions, l’écoute et les conseils de l’ADIRA sont donc une réelle valeur ajoutée. »

Le Réseau Cocci se diversifie en faveur du développement durable

Philippe Armengaud

Responsable du développement entreprises et territoire Colmar et Nord Haut-Rhin

Envoyer un mail

Plus d'actualités