Encore un nouvel investissement chez Merck à Molsheim !

Merck vient d’inaugurer un centre d’excellence sur son site de Molsheim en présence de Jean Rottner, Président de la Région Grand Est, de Sandrine Anstett-Rogron, sous-préfète de Molsheim, de Chantal Jeanpert, Conseillère départementale, qui représentait Frédéric Bierry, et de nombreuses personnalités. Cet investissement de 20 millions d’euros pour ce projet baptisé TOLSO (Transformation of Life Science Operation) a été soutenu par la Région Grand Est à hauteur de 1,6 million d’euros et permettra à terme de créer 130 emplois.

L’ADIRA accompagne les nombreux projets d’investissement de l’entreprise depuis ses débuts en 1972 . Nous avons travaillé sur ce nouvel investissement avec la Région Grand Est et l’ensemble des partenaires pour gagner ces nouveaux développement à Molsheim : innovation, transition énergétique et accès aux compétences ont été les éléments clés de ce projet. 130 nouveaux collaborateurs, dont 30 cadres et 100 opérateurs devaient être identifiés.
Une importante mobilisation de l’ensemble des acteurs de l’emploi et de la formation s’est mise en place , des programmes ont été inventés et mis en œuvre, de nouvelles approches de recrutement et de sourcing des candidats ont été initiés, la mise en place d’une Méthode de Recrutement par Simulation (MRS) ont permis de répondre aux besoins de Merck et aux attentes des nombreuses personnes en recherche d’emploi en Alsace.

Depuis l’implantation de Millipore en 1972 à Molsheim avec 30 personnes, le groupe s’est fortement développé puis s’est fait racheter par le groupe allemand Merck en 2010 qui a poursuivi la croissance du site local. Avec plus de 1800 salariés de 35 nationalités, Merck Molsheim est le troisième plus grand site du groupe à l’échelle mondiale.

Le site, spécialisé dans les sciences de la vie possède 3 unités de productions représentant des 3 principales activités :

  • Biomonitoring
  • Lab Water
  • Systems & Solutions

 

Un projet d’investissement de 20 millions d’euros

Merck a lancé un vaste programme d’investissements réguliers à Molsheim qui se concrétise ces dernières années notamment par 12 millions  d’euros en 2017 pour le nouveau centre de R&D « The Cube », puis 10 millions d’euros en 2018 pour la création du premier centre de collaboration européen du groupe « M Lab ».

En 2019, le projet d’investissement qui s’élève à  20 millions concerne la branche Biomonitoring. Molsheim accueille, en effet, un centre d’excellence pour la microbiologie. Merck a réorganisé son site et investi dans 5 nouvelles lignes de production en salles blanches (stériles) qui complètent les 2 lignes existantes. Ces lignes servent à la fabrication de boites de Petri contenant, dans des formules gélifiées, des systèmes de détection et d’alerte. Ces produits sont destinés à l’industrie pharmaceutique et agroalimentaire.

Cet investissement majeur permettra de créer 130 emplois.

 

Des méthodes innovantes pour le recrutement de 130 nouveaux collaborateurs

Conscient de ses forts besoins en main d’œuvre et des limites des processus de recrutement classiques (annonce, CV, lettre de motivation), l’équipe de Merck a souhaité tester de nouvelles méthodes pour attirer des profils. Ainsi, pour trouver des candidats potentiels au poste d’opérateur de production, Merck a utilisé la Méthode de Recrutement par Simulation (MRS) qui met le candidat en situation afin de détecter ses aptitudes pour un poste sans tenir compte de ses qualifications ou de ses expériences précédentes. Une forte mobilisation collégiale a permis ces réalisations, avec des financements de la Region : sourcing des candidats, avec pôle emploi , la mission locale, le Département pour les allocataires du RSA, élaboration des programmes de formation, avec le lycée Marchall, l’université pour l’utilisation de l’usine école EASE, la validation des formations qualifiantes pour les demandeurs d’emplois : De nombreux partenaires ont contribué à cette action qui séduit de plus en plus d’entreprises et de candidats :

Après avoir réussi les tests d’aptitude, les candidats sont sélectionnés suite à un entretien. Ils doivent ensuite suivre une formation de 9 semaines au Lycée de Molsheim, à la faculté de pharmacie et à l’école EASE (spécifique pour la production en environnement stérile). Le parcours professionnel démarre alors par un contrat de professionnalisation de 6 mois chez Merck. 6 groupes de 15 candidats ont été constitués : 2 groupes sont d’ores et déjà diplômés.

 

Un accompagnement au long cours de l’ADIRA

L’ADIRA s’est impliquée dans ce projet notamment pour l’identification des besoins, l’organisation des réponses, le rôle d’ensemblier pour identifier et mobiliser, à chaque étape les interlocuteurs clés et la mise en œuvre des solutions , en relation étroite et constante avec les équipes de la Région Grand Est.

Photo : Région Grand Est

 

Encore un nouvel investissement chez Merck à Molsheim !

Monique Jung Gengenwin

Directrice

Envoyer un mail

Plus d'actualités