Charcuterie de la Thur investit à Bitschwiller-les-Thann

Fondées respectivement en 2000 et 2004, les sociétés Charcuterie et Traiteur de la Thur ont été reprises en 2010 par deux salariés, Emmanuel Prevel et Francis Grunenwald. A ce jour, 40 professionnels sont répartis sur deux unités de production : l’une à Bitschwiller-les-Thann pour la partie Charcuterie et l’autre à Cernay pour la partie Traiteur.

Charcuterie de la Thur propose essentiellement de la charcuterie artisanale destinées à 90 % à la grande distribution (rayon coupe et libre-service).

Elle transforme en moyenne 1000 tonnes de viande par an, soit 3 tonnes par jour. En tant que PME, elle se différencie du monde industriel en s’efforçant au quotidien de préserver le patrimoine artisanal alsacien par le respect des recettes transmises, mais également en sélectionnant uniquement des matières premières d’origine française.

De plus, Charcuterie de la Thur est la seule entité alsacienne à commercialiser des produits à partir de viandes certifiées Bleu Blanc Cœur. Cette démarche agricole reconnue par les ministères de l’agriculture et de la santé, permet de garantir une traçabilité de l’éleveur au consommateur. Les agriculteurs Bleu Blanc Cœur s’engagent à diversifier leurs cultures et ainsi adopter des modes de production favorables à la biodiversité et à l’environnement. En effet, les graines oubliées (lin, luzerne, lupin ..) dans l’alimentation moderne, dont les intérêts nutritionnels sont pourtant précieux, y sont réhabilitées. Le lin, par exemple est la graine la plus riche en Oméga 3, acides gras essentiels que l’on ne retrouve que dans l’alimentation mais qui sont insuffisamment consommés de nos jours. Ainsi, toute la viande issue de cette filière présente un profil lipidique amélioré : moins de graisses saturées et d’acides gras Oméga 6, et donc naturellement riche en Oméga 3 !

Depuis la reprise en 2010, 70 % des équipements ont été renouvelés, notamment afin d’améliorer l’ergonomie des postes de travail et ainsi promouvoir la profession en facilitant la formation des jeunes. En 2018 , l’entreprise a poursuivi ses investissements matériels à hauteur de 250 000 euros.

L’ADIRA a permis à Charcuterie de la Thur de bénéficier d’un diagnostic Usine du Futur de la Région Grand Est et de rencontrer SODIV. L’entreprise s’est vue attribuer par SODIV un prêt participatif de 120 000 €, dans le cadre de la convention de revitalisation mutualisée du Sud Alsace.

Charcuterie de la Thur a également participé à un appel à manifestation d’intérêt de la Chambre de Métiers d’Alsace sur l’Artisanat de demain et à une réflexion de développement marketing grâce au programme NOVIAA proposé par l’ARIA.

Charcuterie de la Thur investit à Bitschwiller-les-Thann

Marie Blanck-Jeannin

Responsable du développement entreprises et territoire Thur Doller

Envoyer un mail

Plus d'actualités