Menu

Accueil / Quoi de neuf ? / Defymed-Kadimastem : un partenariat contre le diabète

Defymed-Kadimastem : un partenariat contre le diabète

Lors d'une conférence de presse organisée dans les locaux de l'ADIRA à Strasbourg, deux sociétés de technologies médicales et de biotechnologies, Defymed et Kadimastem ont officialisé leur partenariat franco-israélien pour le traitement du diabète.

L'ADIRA a permis la mise en relation de Defymed, entreprise installée à Strasbourg depuis 7 ans et Kadimastem, entreprise de 32 personnes créée en Israël il y a 9 ans. Les deux entreprises sont complémentaires puisque schématiquement, Defymed a un savoir-faire pour produire des dispositifs médicaux d'encapsulation de cellules (une poche à base de membranes semi-perméables) et Kadimastem est spécialisée dans la production de cellules thérapeutiques, à base de cellules souches qui ont besoin d'être encapsulées. Le dispositif d'encapsulation peut isoler les cellules pour éviter leur rejet. L'objectif de la combinaison entre MailPan ® (Defymed) et KADILC (Kadimastem) est de réguler de manière autonome et physiologique la glycémie grâce aux cellules contenues dans le dispositif qui détectent le taux de glucose dans le sang et libèrent la quantité d'insuline nécessaire pour cette régulation.

Le patient diabétique n'aurait donc plus d'injections à faire.

« Kadimastem a d'ores et déjà engagé des essais cliniques pour traiter la maladie de Charcot avec sa technologie de cellules issues de cellules souches », précise Judith Chebath, prouvant le potentiel de leurs thérapies cellulaires.

Le coût du projet est estimé à 2 millions de dollars et pourrait contribuer à améliorer la santé de 100 millions de patients à travers le monde. Une opportunité de traitement de rupture !

Séverine Sigrist, Présidente de Defymed a apprécié les apports de l'écosystème (ADIRA, Alsace BioValley…) pour aider son entreprise à se développer. La mise en relation avec Kadimastem lui a permis de découvrir le dynamisme des partenariats franco-israéliens, en particulier avec l'Alsace, pour aboutir à une collaboration qui a du sens.

Pour Olivier Samuel, qui représentait les investisseurs de Kadimastem, la combinaison des savoir-faire de ces deux entreprises est optimale et indispensable pour faire progresser les traitements.

Marco Pintore, Directeur Général d'Alsace BioValley, estime de son côté, que ce partenariat montre l'utilité de la collaboration des acteurs pour faire émerger l'innovation en faveur d'un territoire.

Guy Borg, responsable des relations avec le Technion à Haifa, a indiqué qu'une mission annuelle est organisée au départ d'Alsace. Plusieurs membres de l'ADIRA ont pu faire partie de la délégation et mesurer le dynamisme de l'écosystème de recherche et d'innovation en Israël.

Conférence de presse à l'ADIRA - partenariat Defymed Kadimasten en présence d'Alsace Biovalley

En poursuivant votre navigation sur ce site : vous acceptez l'utilisation de cookies ou vous souhaitez en savoir plus
To Top