Spécialiste du diabète, le CeeD crée des entreprises en Alsace.

Le Centre européen d’étude du Diabète (CeeD) fête cette année ses 30 ans. C’est donc l’occasion de revenir sur l’histoire de ce centre de référence et d’innovation scientifique et médicale pour le diabète installé à Strasbourg. Le CeeD, organisme pluridisciplinaire, a permis la création de plusieurs entreprises qui se développent et mise sur le potentiel d’une nouvelle approche thérapeutique pour le traitement du diabète.
Le Professeur Michel Pinget, président-fondateur du CeeD, est en lien de longue date avec l’ADIRA. Bien intégré dans les réseaux locaux, il fait également partie du Club des 100 de la Maison de l’Alsace à Paris et a bénéficié des mises en relation de l’ADIRA avec des entreprises du secteur de la santé par exemple.

Créé en 1991 par le Professeur Michel Pinget, le CeeD est une association de droit local, reconnue de mission d’utilité publique. Il fédère des médecins, chercheurs, ingénieurs, techniciens, éducateurs, psychologues, diététiciens, infirmiers pour proposer une prise en charge globale des patients diabétiques et faire avancer la recherche pour mettre au point des traitements thérapeutiques.

Focalisé sur la recherche, le CeeD a connu un tournant en 2000. L’association s’est installée dans un bâtiment qu’elle a fait construire à Strasbourg Hautepierre afin de se développer dans des conditions optimales. En 2002, soutenu par Adrien Zeller, alors Président de la Région Alsace, le Pr Pinget a créé la première spin-off du CeeD. Baptisée ASDIA, l’entreprise est devenue le premier prestataire de santé à domicile spécialisé notamment dans le diabète en France. Démarré en Alsace, le modèle de gestion des pompes à insuline dans le traitement à domicile des patients s’est développé à travers la France. En 2014, elle a été vendue à un fonds d’investissement pour la valoriser. Près de 1500 patients diabétiques étaient alors suivis au niveau national et 1000 patients souffrant d’apnée du sommeil.

En 2011, émerge une deuxième spin-off du CeeD : Defymed, située à Strasbourg et dirigée par le Dr Séverine Sigrist. Spécialisée dans la conception et le développement de dispositifs médicaux innovants de délivrance de composés thérapeutiques, Defymed à Strasbourg emploie une dizaine de salariés. L’entreprise et est accompagnée par l’ADIRA pour ses projets de développement.

En 2016, le laboratoire de recherche du CeeD se restructure et recrute le Dr Karim Bouzakri qui mène des travaux de recherche sur la communication croisée entre les muscles squelettiques et le pancréas. Ses travaux sont inédits et laissent percevoir un potentiel de nouveaux traitements thérapeutiques contre le diabète.
Le Professeur Pinget, le Dr Grabarz et le Dr Bouzakri fondent alors une nouvelle start-up : ILONOV. Cette entreprise collabore avec des équipes de recherche à travers le monde et présente une approche unique de thérapie à partir d’un produit naturellement sécrété par le muscle (appelé myokine X). ILONOV va transformer en 2021 sa découverte en produit. Les étapes précliniques de développement nécessiteront 8 à 10 millions d’euros d’investissement. Pour cela, une levée de fonds sera effectuée, la Bourse French Tech Emergence de Bpifrance a d’ailleurs déjà été accordée pour le programme portant sur la myokine X dans le diabète de type 2, et ce à hauteur de 90 000 €. Les tests de recherche sur des rats sont prometteurs, les premiers essais cliniques sur l’homme auront lieu en 2023.
Grâce à cette innovation, le CeeD amène sur le marché des solutions de grand intérêt pour les patients diabétiques et permet également de pérenniser ses activités, surtout sa recherche. Le retour sur investissement lié à ILONOV viendra grâce à l’exploitation de licences et la propriété intellectuelle sur les produits.

En parallèle de ce projet de recherche inédit, le CeeD a lancé CEED Formation en 2018, un institut de formation pour les professionnels de la santé et de la recherche médicale. Puis a développé, depuis Strasbourg, le premier centre de santé dédié au diabète en France : l’Institut Prévention Santé Diabète Grand Est. Ouvert en novembre 2020, le centre traite déjà 1500 patients. Il vise 80 salariés (principalement des infirmières) d’ici 3 ans et le traitement, à terme, de 10 000 à 50 000 patients. Ce projet a été développé et financé avec le Groupe LNA Santé.
Une autre start-up co-créée par le CeeD et un groupe parisien, est quant à elle une plateforme de télésurveillance médicale pour les patients et médecins utilisée au sein du centre de santé. Son intérêt est de collecter des datas auprès de patients, d’assurer un suivi grâce à des infirmières en centre d’appels et de faire le lien avec les médecins généralistes. Grâce à l’intelligence artificielle, ces données collectées permettront de dispenser une médecine personnalisée spécifique à chaque patient. L’Alsace est le premier territoire d’expérimentation du centre, mais il a vocation à se déployer sous forme de franchises à travers la France.

Particulièrement dynamique, le CeeD a contribué à créer plus de 70 postes, directs et indirects en Alsace, pour l’amélioration de la prise en charge des patients diabétiques, et présente un intérêt d’attractivité pour des entreprises pharmaceutiques sur le territoire. A l’occasion de ses 30 ans, le centre souhaite intensifier la sensibilisation du grand public et des professionnels sur le diabète qui touche aujourd’hui plus de 5 millions de personnes en France et se développe fortement.

Spécialiste du diabète, le CeeD crée des entreprises en Alsace.

Monique Jung Gengenwin

Directrice

Envoyer un mail

Plus d'actualités