SODIV, partenaire de longue date de l’ADIRA

Depuis 1985, SODIV est un financeur des PME alsaciennes en recherche de prêts participatifs. Intervenant désormais sur tout le Grand Est, SODIV accorde des prêts non affectés, sans aucune garantie, avec des taux particulièrement attractifs dans le cadre des conventions de revitalisation. En effet, SODIV intervient très régulièrement dans le cadre de telles conventions. Ainsi, lorsqu’une société ou un groupe de plus de 1000 salariés ferme un site, il doit contribuer à un fonds servant à recréer des emplois sur le territoire impacté. L’ADIRA joue un rôle important de prescripteur pour permettre à des PME locales de bénéficier de prêts participatifs proposés par SODIV et dont le taux est bonifié par ces fonds de revitalisation.

Hors conventions de revitalisation, SODIV intervient pour financer l’économie régionale et l’emploi, en accordant des prêts de 50 000 à 150 000 euros, au taux de  5 %, sans caution ni garantie. Considérés comme des quasi fonds propres, ces prêts permettent de renforcer la structure financière des entreprises locales, en augmentant leur Fonds de Roulement. Ces prêts sont accessibles à toutes les entreprises de la Région Grand Est et permettent aux dirigeants de compléter leurs financements bancaires ou d’améliorer leurs ratios d’endettement.

Dans le cadre du nouveau fonds de revitalisation mutualisé du Sud Haut-Rhin, des prêts participatifs peuvent être accordés à des entreprises des secteurs de l’industrie et du service aux entreprises sous réserve qu’elles créent des emplois et qu’elles soient implantées dans les zones d’emploi de Mulhouse et de Saint-Louis.
SODIV a été retenue  comme gestionnaire du fonds par les entreprises contributrices, les sociétés Carpenter, PSA Group, Hilding Anders, L’Alsace, Trench, Alinea et Bricoman. Un comité d’engagement, composé de ces sociétés, sélectionne les projets à financer durant les deux ans de cette convention mutualisée. Des prêts sans garantie sont accordés au taux de 1 % sur 5 ans, ils peuvent atteindre de 90 000 à 180 000 euros. Le montant est défini en fonction du nombre d’emplois créés (5 au minimum) par l’entreprise à l’occasion de son projet de développement. Pour faciliter la réalisation du projet de l’entreprise, les fonds sont débloqués avant la création des emplois.

En plus de cette intervention financière sous la forme de prêts participatifs, SODIV peut également accorder des subventions à l’investissement pour l’acquisition de matériels destinés à moderniser ou développer le process de production et acquérir une technologie qui n’est pas encore maîtrisée par l’entreprise. Cette aide, comprise entre 10 000 et 100 000 euros, pourra atteindre 10 % des dépenses retenues. Là encore, la création d’au moins 5 emplois supplémentaires est requise.

Lors de rencontres avec les chefs d’entreprise du territoire, l’ADIRA peut détecter des projets éligibles. N’hésitez pas à nous solliciter si vous investissez ou créez de l’emploi sur le territoire du Sud Alsace !

Téléchargez les modalités pour bénéficier des fonds de revitalisation

SODIV, partenaire de longue date de l’ADIRA

Alexandre Rigaut

Responsable du développement entreprises et territoire Mulhouse Sud Alsace

Envoyer un mail

Plus d'actualités