Paprec investit 20 millions d’euros

Paprec est un groupe français qui emploie 12 500 collaborateurs et collaboratrices et se positionne en tant que leader dans la maîtrise de l’ensemble de la chaîne de  gestion des déchets. Chaque année, plus de 16 millions de tonnes de déchets sont traitées.
Dans une logique de croissance externe, Paprec a fait l’aquisition de Coved en 2017. Il possède deux sites en Alsace, à Richwiller et Aspach-Michelbach, accompagnés par l’ADIRA.
Paprec a décidé d’investir 20 millions d’euros à Richwiller dans un nouveau centre de tri des déchets ménagers recyclables. 

En 1995, Jean-Luc Petithuguenin a repris une entreprise de recyclage de papiers de 45 personnes à La Courneuve en Ile-de-France. En 2021, le groupe Paprec emploie 12 500 salariés, possède 280 sites industriels, réalise un chiffre d’affaires de 2,1 milliards d’euros et se place en 3e position dans le domaine de la valorisation énergétique. Paprec trie la poubelle jaune d’un Français sur quatre !

Intégrés depuis 2017 au groupe Paprec, les sites Coved de Richwiller (90 salariés) et d’Aspach-Michelbach (150 salariés) vont bénéficier d’une dynamique d’investissement sur le territoire. Ainsi, le site de Richwiller a été choisi pour réaliser un investissement de 20 millions d’euros dans un nouveau centre de tri baptisé Trivalo 68 et d’une capacité annuelle de 45 0000 tonnes.

Cette nouvelle usine de tri de déchets de collecte sélective permettra de trier et recycler l’ensemble des déchets plastiques des 800 000 habitants d’une partie du Bas-Rhin, du Haut-Rhin et du Territoire de Belfort.

Elle remplacera l’usine basée à Aspach-Michelbach aujourd’hui saturée. Celle-ci poursuivra sa vie en étant dédiée au tri des déchets des entreprises.

Les deux tiers des salariés de l’usine de tri d’Aspach suivront cette relocalisation vers Richwiller et bénéficieront de conditions de travail optimales. Trivalo 68 est en effet considéré comme un fleuron technologique pour le traitement et la valorisation des déchets. La nouvelle activité emploiera 50 salariés. La mise en service est prévue au second semestre 2022.

« Trier davantage et mieux est évidemment une bonne chose pour l’environnement mais cela a également des effets bénéfiques sur l’économie locale, souligne Pierre-Marie Urvoy, Directeur du territoire Alsace Lorraine Franche-Comté pour Paprec, il s’agit là d’emplois locaux non délocalisables. Et d’emplois de tous types : nous recherchons des chauffeurs, des techniciens de maintenance, des ingénieurs de production… Plus de la moitié des effectifs de la chaine de tri sont des salariés en parcours d’insertion. ».

Un investissement sera réalisé sur le site d’Aspach-Michelbach afin de le convertir en unité de préparation de déchets énergies qui permettra au groupe d’accompagner les industriels et les collectivités vers la valorisation optimale de leurs déchets.

La gestion des déchets est un marché en perpétuelle évolution, les dernières évolutions réglementaires imposent aux clients producteurs de déchets le respect de nouvelles obligations « En 2015, la Loi de transition énergétique pour la croissance verte a tout particulièrement réformé les obligations des entreprises à travers le décret 5 flux. Celles-ci doivent désormais trier l’ensemble de leurs matières recyclables. Après 5 ans de mise en oeuvre du décret 5 flux, et renforcé par la Loi anti-gaspillage de 2020, la DREAL met désormais en place des contrôles réguliers auprès de l’ensemble des acteurs : émetteurs de déchets, installations de tri, centres de stockage ».

Coved Environnement sur le Sud-Alsace c’est plus de 800 clients industriels, commerçants, artisans et collectivités. L’entreprise propose, au travers d’un guide un accompagnement sur mesure, des audits personnalisés permettant de construire des offres évolutives garantissant le respect de la réglementation 5 flux et une parfaite traçabilité des déchets collectés et valorisés en favorisant les circuits courts.

L’ADIRA est intervenue pour accompagner les dirigeants locaux de Paprec, notamment pour faciliter le financement des investissements. Le site de Richwiller est également partenaire de la Marque Alsace.

Paprec investit 20 millions d’euros

Marie Blanck

Responsable du développement entreprises et territoire Thur Doller

Envoyer un mail

Plus d'actualités