La Maison de l’Industrie sera opérationnelle en 2020 à Mulhouse

Le 15 novembre 2019, en présence de Jean Rottner, Président de la Région Grand Est, la première pierre de la Maison de l’Industrie a été posée au cœur du quartier de la Fonderie. Elle abritera notamment l’UIMM (Union des industries et métiers de la métallurgie).

Eric Daliguet, Délégué Général de l’UIMM Alsace vous en dit plus sur ce projet, les enjeux à venir pour les adhérents de l’UIMM et la collaboration avec l’ADIRA au service des entreprises.

 

  • La première pierre de la Maison de l’Industrie à Mulhouse vient d’être officiellement posée. Quel est le projet de ce nouveau bâtiment proche du quartier de la Fonderie et du KMO ?

La Maison de l’Industrie à Mulhouse sera opérationnelle en janvier 2021 et permettra d’accueillir une cinquantaine de permanents et 300 élèves chaque année. La première pierre a été posée le 15 novembre 2019 en présence de nombreuses personnalités.

L’origine du projet était de regrouper dans un bâtiment l’UIMM Alsace et le Pôle Formation Alsace (CFAI et AFPI). Jean Rottner, alors Maire de Mulhouse, s’était montré très intéressé par le projet et souhaitant développer le secteur de la Fonderie, avait saisi l’occasion d’articuler les actions liées à l’Usine du Futur et le pôle numérique autour du KM0. C’est d’ailleurs Jean Rottner, Président de la Région Grand Est, qui a proposé le nom de « Maison de l’Industrie » pour ce nouveau bâtiment.

La Maison de l’Industrie s’inscrit pleinement dans l’environnement de la Fonderie et du KM0 liés à l’intelligence artificielle, le développement du numérique et de l’Usine du Futur.

Le nouveau bâtiment moderne de 5000 m² sera équipé pour permettre aux étudiants d’aborder les sujets d’intelligence artificielle, de cobotique, numérique… mais continuera de proposer pour le bassin de Mulhouse également des formations plus traditionnelles.

 

  • Quels sont les activités et les enjeux à venir pour l’UIMM et ses adhérents en Alsace ?

L’UIMM Alsace doit faire face à de nombreux « challenges » pour ses adhérents :

  • Le passage à une nouvelle convention collective dès qu’elle sera signée,
  • La sensibilisation à l’Usine du Futur et l’intégration de l’automatisation dans les entreprises adhérentes en lien avec d’autres partenaires,
  • Le risque de fléchissement à venir de l’économie, le manque de visibilité fragilise certaines entreprises,
  • Les difficultés de recrutement de personnel pour d’autres…
  • La réglementation étant de plus en plus complexe pour les adhérents, l’UIMM Alsace va renforcer son expertise par le recrutement d’un nouveau juriste en droit social et d’un conseiller Hygiène, Sécurité, Environnement.

 

  • L’UIMM entretient une relation de proximité avec l’ADIRA (signature d’une convention en 2018, présence au Comité d’Orientation Stratégique…), comment collaborez-vous pour aider les entreprises ?

L’ADIRA accompagne de nombreux grands comptes industriels et PME qui sont adhérents de l’UIMM.

Pour l’UIMM Alsace, il n’est pas souhaitable de dissocier les questions de développement économique du travail de branche qui va toucher le dialogue social dans l’entreprise.

L’UIMM Alsace et l’ADIRA collaborent régulièrement en amont sur des dossiers confidentiels afin de proposer le plus en amont possible et de manière réactive des solutions pour aider les entreprises. Les nombreuses occasions d’échange prouvent que la collaboration fonctionne bien.

Dans certains territoires, les UIMM ont leur propre agence de développement, en Alsace, l’UIMM Alsace a souhaité travailler de manière efficace avec l’Agence existante qui est reconnue par les entreprises locales.

Plus d'actualités