Cryostar lance la construction de son nouveau bâtiment

Présidée par Samuel Zouaghi, Cryostar réalise son plus gros investissement depuis 2014 : 15 millions d’euros comprenant un nouveau bâtiment de production et de tests, des équipements industriels et la mise en confinement des eaux en cas d’incendie sur son site d’Hésingue.
La construction du bâtiment de 1600 m² démarre aujourd’hui !
L’entreprise, installée à Hésingue depuis 1973, emploie plus de 750 personnes pour son siège et ses activités de production d’équipements cryogéniques.
L’ADIRA accompagne différents interlocuteurs chez Cryostar pour de nombreux projets ambitieux. Très impliquée dans une démarche volontariste de RSE, l’entreprise a récemment été labellisée Alsace Excellence.

Cryostar appartient aujourd’hui au groupe international Linde (division Linde Engineering) et a son siège et son plus important site de production en Alsace. D’ailleurs, un partenariat fort perdure entre l’entreprise et la Ville de Hésingue depuis 50 ans.
650 personnes travaillent à Hésingue (dont une grande partie dans les métiers de l’ingénierie et de bureau d’études, 110 collaborateurs sont répartis dans des filiales étrangères).
Ces dernières années, Cryostar a recruté plus d’une centaine de personnes, elle recherche régulièrement tous types de profils en production, aux achats,…

L’entreprise produit des équipements cryogéniques qui sont vendus à 98 % à l’exportation pour les secteurs desgaz industriels, du GNL ainsi que de l’énergie)… Cryostar conçoit, assemble et teste une large gamme d’équipements (turbines, pompes, compresseurs…) mais  également des stations de remplissage pour le GNL destiné aux véhicules. L’entreprise est aussi active sur le marché émergent de l’hydrogène.

Crédit photo : Dominique Giannelli, photographe

En fort développement, Cryostar investit pour construire un nouveau bâtiment, baptisé le Hall 9 (9e bâtiment industriel sur le site d’Hésingue) qui lui permettra de doubler ses capacités de production de turbines et compresseurs de grande taille. Il s’agit de l’investissement le plus important de l’histoire de l’entreprise.

Ce nouveau bâtiment de 1600 m² accueillera des activités de montage et de tests des compresseurs 4 et 6 étages et des turbines de détente. Il sera opérationnel fin 2022. La mise en place de ponts roulants de 80 tonnes pour manipuler de lourdes charges ainsi que la production qui sera effectuée au même emplacement que les tests amélioreront encore les conditions de sécurité pour les collaborateurs. Cet investissement permettra la création d’une vingtaine de nouveaux emplois dans les prochaines années.

Le projet sera réalisé avec des partenaires locaux. Le bâtiment, éco-responsable, intégrera une forte dimension environnementale. Didier Walch Directeur, Système d’Information et Infrastructures Industrielles, qui pilote le projet, souligne les caractéristiques du nouveau bâtiment : « toiture végétale, panneaux solaires, géothermie de surface pour le chauffage, récupération des eaux de pluie pour les sanitaires, production d’eau chaude solaire, isolations thermique et phonique très performantes… »

Le projet est soutenu par la Région Grand Est.

Ce projet d’extension des surfaces de l’entreprise a impliqué une réflexion globale et collective sur le stationnement et la mobilité des salariés puisqu’il empiète sur le parking. Des accords ont été mis en place avec la ville de Hésingue et d’autres entreprises de la zone afin de disposer d’espaces de stationnement. Des discussions sont en cours avec les entreprises du territoires et au sein d’Acteco3F pour travailler sur un plan de déplacement interentreprises et renforcer la fréquence des navettes pour rejoindre la zone. Cryostar est très impliquée dans l’association Acteco3F qui regroupe les entreprises de la zone. Ainsi, il est prévu de favoriser le co-voiturage interentreprises, les mobilités douces pour rejoindre les lieux de travail et d’étendre le télétravail déjà partiellement mis en place chez Cryostar bien avant la crise sanitaire. L’entreprise a pour objectifs de renforcer tous les efforts liés à la mobilité et de faire bénéficier les entreprises alsaciennes de ses retours d’expériences sur le sujet.

L’entreprise est très active en terme de responsabilité sociale et environnementale. Elle a à cœur de promouvoir son ancrage local et a été récemment labellisée Alsace Excellence. Cette reconnaissance concrétise ses efforts et permet à l’entreprise de rejoindre une communauté de 94 entreprises en Alsace impliquées dans des démarches RSE ambitieuses.

De nombreuses actions concrètes et engagées sont menées : travaux sur les déchets et les économies d’énergie, soutien d’associations locales pour le sport et la culture, partenariat avec un paratri-athlète qui participera aux JO 2024, dons d’équipements informatiques à des associations, collaboration avec une start-up visant à développer l’intelligence collaborative pour permettre l’émergence  de projets qui tiennent à cœur aux salariés et favorisent la cohésion d’équipe, potager d’entreprise…

L’ADIRA accompagne l’entreprise, en tant que grand compte du territoire, pour ses projets de développement.
Pour Didier Walch : « L’ADIRA joue un rôle de facilitateur pour nous permettre de trouver le bon partenaire. En tant qu’industriels, nous manquons de temps et de réseau. L’ADIRA nous guide et nous permet de gagner du temps. Pour l’aboutissement de nos projets, il est nécessaire d’avoir autour de nous, des interlocuteurs sur lesquels on peut compter pour leur réactivité et leur soutien. C’est important pour nous ! ».
Cryostar entretient également de bonnes relations avec la ville de Hésingue, l’Agglomération de Saint-Louis et Acteco3F qui regroupe les entreprises de la zone.

Cryostar lance la construction de son nouveau bâtiment

Laurence Choffat

Responsable du développement entreprises et territoire Saint-Louis Trois Frontières et Sundgau

Envoyer un mail

Plus d'actualités