BASF investit 300 millions d’euros à Chalampé

Le groupe BASF a choisi la plateforme WEurope by Alsachimie à Chalampé, près de Mulhouse, pour réaliser le plus important investissement de son histoire en France.
Détecté par Business France et accompagné par l’ADIRA et la Région Grand Est, le projet d’investissement de 300 millions d’euros permettra de créer, en Alsace, une unité de production d’un composant du nylon.
Ce projet de développement économique majeur fait partie des investissements étrangers retenus par l’Elysée dans le cadre du sommet Choose France. Accueilli par Martin Brudermuller, PDG de BASF, Emmanuel Macron a fait le déplacement à Chalampé le 17 janvier 2022 pour promouvoir l’attractivité économique de la France. Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée auprès du ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance, chargée de l’Industrie, Brigitte Klinkert, ministre déléguée auprès de la ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion, chargée de l’Insertion étaient notamment présentes aux côtés de nombreuses personnalités, dont le Président de l’ADIRA, Frédéric Bierry et le Vice-Président de la Région Grand Est, Boris Ravignon représentant le Président Jean Rottner.

Le groupe chimique allemand BASF est déjà présent en Alsace puisqu’il co-détient Alsachimie (630 salariés) et Butachimie (400 salariés) implantés à Chalampé. Ces deux grands industriels produisent les intermédiaires du  polyamide 6-6 et le sel de Nylon et sont accompagnés par l’ADIRA pour leurs développements et leur ancrage territorial. Alsachimie bénéficie du label Alsace Excellence.

Dans le cadre de la fermeture d’un site vieillissant au Royaume-Uni et d’une réflexion sur l’impact environnemental de ses activités, BASF recherchait un nouveau site pour installer, en Europe, une infrastructure de production de HMD (hexaméthylène diamine) servant à la fabrication de nylon utilisé notamment pour produire des pièces en plastique destinées à alléger les véhicules et pour d’autres applications industrielles.

Le projet, baptisé Tandem, aurait pu s’installer en Allemagne proche du siège de BASF ou en Belgique. C’est en Alsace qu’il va se concrétiser : 300 millions d’euros d’investissement permettront la création d’une soixantaine d’emplois sur un terrain de 1 hectare d’une ancienne friche. Ce projet d’envergure sécurisera une partie de la chaine de valeur en Europe.

Le nouveau site portera, pour BASF, la capacité à 260 000 tonnes d’HMD par an, il bénéficiera des meilleures technologies disponibles pour limiter son impact environnemental. Ainsi, la proximité directe avec Alsachimie permettra d’optimiser les circulations de matières et la voie fluviale sera privilégiée pour approvisionner d’autres sites de BASF en Europe. L’unité de production de HMD sera d’ailleurs exploitée par Alsachimie et les créations de postes (principalement des opérateurs de production) seront des mises à disposition de personnels.

L’ADIRA a été approchée début 2021 par Business France pour accompagner l’implantation de cette nouvelle activité. Nous avons, en parallèle, eu connaissance du projet par un des partenaires industriels de BASF déjà implanté localement. En toute confidentialité, nous avons collaboré avec Frédéric Fournet, directeur du site local et Thierry Herning, Président de BASF France, que nous tenons à remercier pour leur confiance.

Après la décision d’implantation en Alsace et grâce à l’accompagnement de l’ADIRA, le projet a été soutenu financièrement par la Région Grand Est, l’ADEME dans le cadre du Plan décarbonation de France Relance, l’Agence de l’eau et Voies Navigables de France. Nous avons également contribué à la coordination des informations avec les acteurs locaux. Nous poursuivrons notre soutien tout au long de la réalisation de ce projet (RH, appuis administratifs…).

En plus de l’accompagnement du projet d’implantation, l’ADIRA est également intervenue depuis plusieurs années pour la création et le développement de la plateforme chimique WEurope à Chalampé dans le cadre de nos missions d’accompagnement de projets d’aménagement d’infrastructures pour accueillir les entreprises. Ainsi, nous avons collaboré avec les entreprises et les collectivités sur des sujets réglementaires et environnementaux (défrichement, aménagements, etc.) avec pour objectif la mise à disposition des terrains de la plateforme dans les meilleures conditions.
Il reste d’ailleurs encore des disponibilités sur la plateforme chimique. N’hésitez pas à nous contacter si vous avez des projets !

Rédaction : Mathilde Lafaye

BASF investit 300 millions d’euros à Chalampé

Alexandre Rigaut

Responsable du développement entreprises et territoire Mulhouse Sud Alsace

Envoyer un mail

Plus d'actualités