ACTECO3F est une association locale qui regroupe 25 entreprises industrielles membres sur le secteur de Saint-Louis Trois Frontières, elles emploient 4500 salariés. Ces grands comptes, accompagnés par l’ADIRA et Saint-Louis Agglomération, ont décidé de collaborer afin de trouver ensemble des synergies pour faciliter, entre autres, l’attractivité, les achats responsables, l’évolution des besoins en énergie, la mobilité, et limiter leurs impacts environnementaux.
L’ADIRA est active dans ce réseau et s’implique grâce à la participation de Laurence Choffat au Comité de pilotage et au Conseil d’Administration d’ACTECO3F. Didier Walch, Directeur Système d’Information & Infrastructures Industrielles chez Cryostar, en est le Président. Il nous fait partager volontiers les bonnes pratiques de fonctionnement de ce groupe d’industriels.

Quelles sont les thématiques sur lesquelles travaillent les représentants des entreprises membres d’ACTECO3F ?

Didier Walch : La raison d’être d’ACTECO3F est de regrouper des industriels pour partager des idées et besoins sur des sujets communs. Le groupe est également une passerelle entre les entreprises et les collectivités. Les membres participent à des groupes de travail sur des thématiques transversales : les ressources humaines, les achats, la mobilité, l’environnement et l’énergie. ACTECO3F a un focus particulier sur les questions environnementales car l’association bénéficie d’un financement de l’ADEME pour mener une démarche d’Ecologie Industrielle Territoriale et d’économie circulaire. Ce financement a permis de recruter Carole Birnstill, chef de projet EIT (Ecologie Industrielle Territoriale).

Comment fonctionnent l’animation des groupes de travail et l’implication des membres ?

Chaque groupe est animé par un référent d’une entreprise membre et l’objectif est d’échanger et de partager des bonnes pratiques. Les référents viennent régulièrement présenter l’avancée de leurs travaux collectifs à un comité technique. La période de la crise sanitaire a perturbé cette organisation mais nous avons maintenu le contact entre les participants. Nous revenons désormais à des réunions en présentiel. Nous venons d’organiser, avec l’ADIRA et Saint-Louis Agglomération, une réunion sur l’hydrogène. Nous tiendrons notre assemblée générale en juillet et nous retrouverons les dirigeants des entreprises membres en septembre à la centrale hydroélectrique de Kembs qui va fêter ses 90 ans.

Sur quelles thématiques avez-vous obtenu des résultats concrets ?

Nous avons des résultats très concrets dans différents groupes de travail.

Nous avons, par exemple, par le biais de notre groupe mobilité ; fait le lien avec les entreprises du territoire pour les informer des travaux conséquents au niveau de l’échangeur d’autoroute St Louis-Hésingue. Toujours en termes de mobilité, nous réfléchissons à des solutions mutualisées comme des navettes pour rejoindre les entreprises, des solutions de covoiturage. Nous avons également échangé sur la mise en place de bornes de charge pour les véhicules électriques.

Grâce à l’ADIRA, nous avons eu l’opportunité de rencontrer la Collectivité européenne d’Alsace et nous avons organisé une réunion avec les entreprises du territoire pour expliquer l’impact des travaux pour leurs salariés durant les 3 années de travaux à venir. ACTECO3F s’est tenu à disposition de la collectivité pour fournir des données (issue d’une enquête détaillée) sur les déplacements des salariés.

Sur les questions d’attractivité, les entreprises du territoire se sont impliquées dans la démarche pilote Marque Employeur menée par l’ADIRA, en collaboration avec les représentants des territoires pilotes dont Saint-Louis Agglomération a accepté de faire partie. Les difficultés de recrutement sont de plus en plus exacerbées sur notre territoire qui fait face à la concurrence des salaires proposés en Suisse. Nous sommes collectivement mobilisés pour attirer des salariés dans nos entreprises respectives.

Souhaitez-vous élargir le nombre de membres d’ACTECO3F ?

En tant que Président, je fais régulièrement la promotion des avancées de notre association auprès de dirigeants d’entreprises qui ne sont pas encore membres. Nous avons besoin qu’ils délèguent des collaborateurs pour venir participer, contribuer mais aussi profiter de nos travaux et réflexions. C’est toujours enrichissant de s’ouvrir à d’autres entreprises et dans le contexte actuel, d’aller plus loin ensemble.

Toutes les bonnes volontés sont les bienvenues !

Rédaction : Mathilde Lafaye

Photo : ACTECO3F

ACTECO3F, une initiative des industriels pour un territoire connecté

Laurence Choffat

Responsable du développement entreprises et territoire Saint-Louis Trois Frontières et Sundgau

Plus d'actualités

Les services de L’ADIRA sont confidentiels et gratuits ! Contactez-nous