Menu

Accueil / Quoi de neuf ? / Rencontre sur le développement des territoires chez Bürkert

Rencontre sur le développement des territoires chez Bürkert

L'ADIRA a organisé chez Bürkert à Triembach-au-Val, une conférence sur le thème « développement des territoires : réseaux et diversité, la formule gagnante ». Plus de 80 personnes étaient présentes et ont fortement apprécié la visite d'entreprise et les interventions de Patrick Reimeringer, Directeur Général de Bürkert, Jean-Yves Jung, Directeur Efficience Site et Amélioration Continue d'Alstom et Olivier Bouba-Olga, économiste, Doyen Honoraire de la Faculté des sciences économiques de l'Université de Poitiers.
Nous tenons à remercier chaleureusement les équipes de Bürkert pour leur professionnalisme et leur accueil !

Visite de Bürkert à Triembach au Val - Photo : Bürkert

Bürkert est leader mondial des techniques de mesure, contrôle et régulation des liquides et gaz. Entreprise familiale allemande qui tient à son indépendance, elle emploie 2 700 personnes dans le monde et a réalisé en 2016 un chiffre d'affaires de 455 millions d'euros.
Le site français de Triembach-au-Val est le centre de compétences mondial pour les capteurs, 180 salariés y travaillent, 95 % du chiffre d'affaires est réalisé à l'export. En juin 2017, l'entreprise fêtera les 50 ans de son installation dans le Val de Villé.

Patrick Reimeringer a souligné les objectifs de l'entreprise :

  • Conserver son indépendance, par exemple, par le choix d'investir dans des salles blanches en 2011 plutôt que de dépendre de fournisseurs,
  • Maintenir un leadership en termes de technologie et de qualité, les produits sont haut-de-gamme et Bürkert innove en permanence pour répondre aux attentes des clients,
  • Vivre la culture d'entreprise, la direction est attachée au respect mutuel et à la responsabilisation des salariés.

Le Directeur Général du site est convaincu que les valeurs d'entraide, de tolérance, de diversité, de réseaux sont les clés de la performance. Depuis une quinzaine d'années, la Direction a entretenu des liens étroits avec son territoire :

  • Avec le monde institutionnel et économique : la communauté de communes, le Conseil Départemental du Bas-Rhin, l'ADIRA…
  • Au niveau universitaire, l'entreprise trouve des ressources dans le bassin rhénan (Suisse, Allemagne, France)
  • Avec les associations : implication dans des événements du Val de Villé (journée de l'eau), travail avec l'ADIRA et les élus locaux sur l'idée d'héberger un FabLab accessible aux associations et habitants…
  • Avec les citoyens : le sport est valorisé dans l'entreprise, Patrick Reimeringer souhaiterait favoriser les échanges avec les habitants pour s'ouvrir à de nouvelles idées ou expériences.

De même, s' il est persuadé que les compétences présentes au sein du site Bürkert de Triembach-au-Val peuvent appuyer localement le développement d'autres entreprises, l'inverse est également vrai.

Autre retour d'expérience, celui de Jean-Yves Jung, Directeur Efficience Site et Amélioration Continue d'Alstom. Le site de production de matériel ferré roulant existe depuis 250 ans à Reichshoffen, il emploie à ce jour près de 1000 personnes. En 2004, l'entreprise appartenant à la famille De Dietrich a rejoint le groupe Alstom et s'est, de ce fait, ouverte sur le monde.

Historiquement, les périodes de creux de charge ont obligé le site à se diversifier et ont généré des innovations. Ainsi par exemple, Alstom a dû travailler l'aluminium pour des marchés militaires, cette compétence a servi pour créer les TGV Duplex.

Concernant son ancrage territorial, le site d'Alstom était naturellement ouvert vers les associations. Les équipes de Direction souhaiteraient désormais aller plus loin avec l'idée que si la performance du site dépend de l'efficacité interne et de son organisation, elle est aussi liée à la mobilisation et au développement économique de son territoire d'implantation. Ainsi, l'entreprise se tourne vers d'autres industriels, des jeunes entreprises ou des start-ups avec plusieurs pistes de travail qui vont de la location de locaux de stockage pour des entreprises locales, au partage de moyens industriels en passant par des échanges avec des start-up. Récemment, une douzaine de start-ups ont pu visiter le site pour visualiser les ressources et locaux disponibles en vue d'une éventuelle collaboration.

Jean-Yves Jung a aussi émis l'idée d'accueillir des professionnels d'autres entreprises pour échanger sur des procédés de gestion des flux, d'approvisionnement… Il est très attaché à l'idée de permettre à tous de monter en compétences grâce au partage. Pour aller plus loin dans sa contribution au dynamisme du territoire, un travail est en cours, avec l'ADIRA et d'autres partenaires pour construire un véritable réseau de développement au niveau local.

Après ces retours d'expériences très pragmatiques, Olivier Bouba-Olga, économiste a donné une vision plus globale du développement économique dans les territoires. Il lui semble important de prendre acte des diversités des contextes territoriaux plutôt que de souhaiter calquer des grands schémas institutionnels. Une connaissance fine des territoires permet de comprendre les effets de spécialisation qui jouent sur la vitalité économique.

D'après les études menées par Olivier Bouba-Olga, le poids de l'histoire a son importance, les savoir-faire remontent parfois à des siècles et constituent un socle pour l'innovation. Ainsi, on a pu observer que certains territoires qui ont connu des crises importantes ont pu rebondir en se basant sur les compétences existantes. Les marchés et spécialisations évoluent mais les savoir-faire sous-jacents sont les mêmes.

Il ne s'agit pas non plus de rester isoler localement, et plutôt que de parler de compétitions entre territoires c'est certainement dans des logiques collaboratives que peuvent se constituer des foyers de gains de productivité. Ainsi, les sources de performance sont à rechercher dans l'innovation technologique mais aussi organisationnelle.

Dans cette approche du développement, l'animation locale lui apparaît comme essentielle avec l'existence d'animateurs des territoires sachant faire le lien entre les besoins des entreprises et la puissance publique qui peut apporter des réponses à ces attentes. Ces sont ces animateurs qui permettront de fédérer l'ensemble de ces ressources autour d'un projet pour le territoire.

L'ADIRA a commencé à mettre en œuvre des actions visant à fédérer entreprises, acteurs institutionnels, élus autour de projets de développement de territoire. Plusieurs démarches sont en cours (en Alsace du Nord avec Alstom, filière agroalimentaire sur Saales) ou vont débuter (avec Bürkert).

En complément

Images :

Photo : Bürkert
Photo : Bürkert

Photo : Bürkert
Photo : Bürkert

Photo : Bürkert
Photo : Bürkert

Intervention de Patrick Reimeringer - Photo : Bürkert
Intervention de Patrick Reimeringer - Photo : Bürkert

En poursuivant votre navigation sur ce site : vous acceptez l'utilisation de cookies ou vous souhaitez en savoir plus
To Top