Menu

Accueil / Quoi de neuf ? / OTE Ingénierie : au service du projet (extrait ADIRA - Zut! no 34)

OTE Ingénierie : au service du projet (extrait ADIRA - Zut! no 34)

Rendre un projet architectural réalisable et conduire des travaux : des missions complexes que l'entreprise OTE Ingénierie mène depuis plus de 50 ans. Patrick Lullin, président du directoire, évoque pour le bureau d'études d'Illkirch les enjeux des bâtiments de demain.

ADIRA_ZUT_Grand_Partenaire_OTE_©HenriVogt

« Beaucoup croient qu'un édifice n'est que le fruit du travail des architectes, or il nécessite de nombreux calculs complexes qui relèvent des ingénieurs. Notre métier manque souvent de visi­bilité auprès du grand public », souligne Patrick Lullin, le président du directoire. Pourtant tout Alsacien a probablement déjà fréquenté des bâti­ments dont l'entreprise OTE Ingénierie est maître d'oeuvre technique. À Strasbourg, la rénovation de la Bibliothèque Nationale Universitaire fait la fierté de Patrick Lullin : « Le sol n'était pas bon, aussi le chantier s'est révélé redoutable, l'escalier suspendu réalisé avec l'entreprise de métallerie ferronnerie Schaffner a demandé de longues heures de conception. » Le Groupe oeuvre actuel­lement sur le chantier de la restructuration et de l'extension des bâtiments du Palais de la Musique et des Congrès de Strasbourg. Le projet est d'au­tant plus ambitieux que les délais de livraison sont très serrés et qu'il faut veiller à la continuité des activités du Centre des congrès et de l'Orchestre Philharmonique pendant la durée des travaux. Les cabinets Rey-Lucquet et associés ainsi que Dietrich-Untertrifaller sont les architectes de ce projet. Les partenariats avec différents cabinets d'architectes, souvent réputés dans leur secteur, s'avèrent féconds et la diversité des projets est ex­trêmement stimulante, « parce que cela nécessite de rencontrer une multiplicité de personnes aux­quelles il faut apporter des réponses techniques toujours différentes. Par exemple, les édifices consacrés aux activités hospitalières relèvent d'un très haut niveau de complexité », explique Patrick Lullin. OTE Ingénierie naît en 1962 du désir d'ingé­nieurs mono-techniques d'unir leurs compétences pour former un bureau d'études pluridisciplinaire performant dans le secteur de la maîtrise d'oeuvre. En 1976, qui marque l'installation du Groupe dans son nouveau siège social à Illkirch, OTE Ingénierie emporte l'appel à projets pour la construction du CHU de Hautepierre. Dès lors, l'entreprise n'aura de cesse de se développer, ouvrant progressive­ment des agences sur tout le territoire français : Paris, Nantes, Lyon, Metz. En Alsace, les agences de Mulhouse, puis Colmar voient le jour, marquant ainsi l'empreinte locale de l'entreprise et la néces­sité dans le secteur du BTP de travailler avec des partenaires de proximité.

S'adapter à la crise
Les marchés publics en France dans le secteur du bâtiment se sont considérablement raréfiés depuis deux ans. La maîtrise d'oeuvre publique représentant 50% des commandes de OTE Ingénierie, il faut trouver désormais de nouvelles voies pour maintenir la santé de l'entreprise. L'argent public est investi aujourd'hui dans l'en­tretien des édifices et par conséquent dans la restauration et les travaux de mise à niveau de la qualité thermique dynamique, pour répondre aux demandes. Ainsi, OTE Ingénierie a encouragé la remise aux normes BBC et la rénovation de la signature thermique du bâtiment. Dans une perspective écologique, la question énergétique est devenue porteuse, et dès 2007, le groupe a créé OTELIO, service spécialisé dans la physique du bâtiment, certifié NF Bâtiment Tertiaire et labellisé HPE BBC Effinergie Rénovation pour la restructuration de l'immeuble de la société d'as­surance MMA, situé au Wacken à Strasbourg. « En tant que maître d'oeuvre technique, nous avons un devoir de conseil auprès de nos clients, basé sur notre expérience », souligne Patrick Lullin.

L'avenir dans le secteur de la construction, implique aussi de prendre en considération les avancées des technologies numériques. La BIM, c'est-à-dire la maquette numérique, est un assemblage inédit de données superposées qui permet la création d'un clone informatique du bâtiment. La principale difficulté est la conception informatique des dessins produits par l'ensemble des acteurs du projet. Le fruit de ce savoir-faire se concrétise dans la naissance d'une entité labélisée, joliment nommée BIMagine.

Dans le but de trouver de nouveaux marchés, Patrick Lullin, qui parle de son métier avec pas­sion, est convaincu « qu'il faut s'exporter ». Ainsi, OTE Ingénierie s'engage à l'export de son exper­tise par la création en 2014 d'OTEM (OTE Maroc).

Dans sa boîte à outils, OTE dispose d'une structure d'Ensemblier/Contractant général, ITECO, permettant d'apporter une réponse complète à la construction clé en main dans le monde industriel, mais également auprès des collectivités pour des opérations de type CPE (Contrat de Performance Energétique : 14 lycées d'Alsace) ou de CR/CREM (Conception Réalisation / Conception Réalisation Exploita­tion Maintenance). C'est ainsi que depuis plus de 30 ans, de grands industriels font confiance au Groupe OTE Ingénierie : Siemens, Lilly, Carlsberg, Weleda, Soprema, Bretzels Burgard, Brucker, Parker, Hager, Lidl, Ikea, Millipore…

Le groupe OTE Ingénierie fait actuellement vivre 200 salariés, aussi la transmission est l'une des valeurs essentielles de l'entreprise depuis ses débuts. Lorsqu'un jeune ingénieur intègre l'équipe, il pourra être amené à devenir action­naire, puis à occuper des fonctions de direction. Quand sa carrière touchera à sa fin, il devra revendre progressivement ses actions aux plus jeunes. Ce mouvement cyclique, à l'image de nos existences, permet que le fruit du travail généré reste au sein de l'entreprise. Trait marquant de l'identité de OTE Ingénierie, cet équilibre est sans doute l'une des clés de sa longévité.

Par Florence Andoka
Photo : Henri Vogt


 Cet article est extrait du magazine hors-série ADIRA-ZUT ! 2016 dédié à l'attractivité économique de l'Alsace.

 

 

 


 

To Top