Menu

Accueil / Quoi de neuf ? / Mulhouse et Strasbourg retenus en tant que Territoires d'innovation de grande ambition (TIGA)

Mulhouse et Strasbourg retenus en tant que Territoires d'innovation de grande ambition (TIGA)

Le Premier ministre a annoncé en janvier la liste des lauréats de l'appel à manifestation d'intérêts  « Territoires d'innovation de grande ambition (TIGA) » du Programme d'investissements d'avenir. Sur 117 dossiers déposés, 24 ont été retenus dont les projets de Mulhouse Alsace agglomération et de l'Eurométropole de Strasbourg.

L'action « Territoires d'innovation de grande ambition » (TIGA) est dotée de 450 M€ sur 10 ans. Cette action a pour objectif final de sélectionner et d'accompagner un nombre limité de projets ambitieux et fédérateurs, destinés à améliorer la qualité de vie des habitants et à augmenter la durabilité du territoire. Les 24 lauréats bénéficieront dès 2018 d'un appui en ingénierie de développement de projet et d'un cofinancement pouvant aller jusqu'à 400 000 €. Ce soutien devra leur permettre d'affiner leur projet de territoire et de préparer la réponse à l'appel à projets qui sera lancé mi-2018. Cet appel à projets sera largement ouvert à tous les projets portés par les territoires, qu'ils aient ou non participé à l'appel à manifestation d'intérêts.

m2A "Champs du possible : villes du futur""Champs du possible : ville du futur" porté par m2A

Mulhouse Alsace Agglomération porte un projet baptisé « Champs du possible : villes du futur », visant à relier les espaces ruraux, urbains et périurbains grâce à la ressource primaire agricole. Ce projet d'agriculture urbaine vise à contribuer à l'attractivité du territoire.

Ainsi, le Sud Alsace souhaite se positionner comme un territoire leader dans l'expérimentation de solutions exemplaires et reproductibles, faisant de l'agriculture un puissant levier de transformation économique, social et environnementale.

La vision de l'agriculture portée par le territoire se décline en quatre axes :

- Une agriculture productive mais fondée sur un modèle de production moins consommateur en intrants, respectueux des ressources et de la santé des habitants

- Une agriculture innovante et qui conduise la « ferme du futur » à accéder quelle que soit sa taille à la productivité et à s'intégrer à des modèles économiques innovants

- Une agriculture vivrière, fournissant une alimentation de qualité pour tous et créant du lien social

- Une « agriculture réparatrice » contribuant à l'économie circulaire à travers la dépollution de friches par le végétal

L'ADIRA a apporté sa contribution à la constitution du programme TIGA en détectant des porteurs de projets et en les accompagnant dans cette démarche innovante. L'ADIRA a informé et amené des communautés de communes et autres acteurs à être partenaires du projet. Les communautés de communes du Sundgau et de la Région de Guebwiller ont ainsi été intégrées aux côtés de l'agglomération de Colmar.

"La santé en mouvements, une ambition partagée" porté par l'Eurométropole de Strasbourg

Le projet porté par l'Eurométropole de Strasbourg, entouré de nombreux partenaires, et également retenu est intitulé « La santé en mouvements, une ambition partagée ».

Son objectif est de transformer non seulement le système de santé, mais également les modes et le cadre de vie de la population en territoire urbain et rural, afin de construire et de démontrer à l'échelle d'un territoire, l'impact d'un programme intégré de « gestion préventionnelle de la santé » qui puisse être ensuite déployé à l'échelle nationale. Le projet met en avant la capacité d'un territoire urbain – l'Eurométropole de Strabsourg – à créer des relations étroites en matière de systèmes de soins et de solutions innovantes, avec un territoire rural – la région de Saverne, Bouxwiller, Sarre-Union. Il vise non seulement à apporter un nouveau modèle de prévention et de prise en charge, mais également à rendre la population actrice de son propre parcours de santé. Associée aux réunions préparatoires, l'ADIRA a contribué à cette candidature aux côtés d'autres partenaires, en particulier le Conseil Départemental du Bas-Rhin.

 

En poursuivant votre navigation sur ce site : vous acceptez l'utilisation de cookies ou vous souhaitez en savoir plus
To Top