Menu

Accueil / Quoi de neuf ? / Le club Lean & Green chez le leader mondial de la charnière et de la coulisse

Le club Lean & Green chez le leader mondial de la charnière et de la coulisse

Une quinzaine de membres du club Lean & Green s'est rendue le 11 juin 2015 chez BLUM en Autriche. Créée en 1952, cette entreprise familiale affiche aujourd'hui un chiffre d'affaires de 1,4 milliards d'euros pour 7 000 collaborateurs, dont 4 800 basés sur 7 sites à Höchst, en Autriche. Trois autres usines sont localisées en Pologne, aux Etats-Unis et au Brésil.

 

Club Lean & Green chez BlumSes produits - des charnières et coulisses pour les portes et tiroirs de meubles - sont principalement destinés au marché de la cuisine et de la salle de bains. Le slogan de l'entreprise, « atteindre le mouvement parfait », illustre une volonté de s'investir fortement dans l'innovation (système Legrabox, servo drive,…).

Le déplacement du club avait pour objectif de mieux comprendre le fonctionnement de la société dans trois domaines : l'organisation de la production, l'efficacité énergétique et l'industrie 4.0. Depuis sa création, BLUM a choisi de développer un modèle d'intégration totale de la production. Elle réalise ses propres outils et machines pour fabriquer ses produits à partir de bobines de métal et de granulés de polymères. Ce choix se traduit par des investissements humains conséquents, avec plus de 400 ingénieurs dédiés à la recherche et développement, dont 75 % travaillent à l'organisation de l'usine et au développement des équipements.

La société a mis en place une politique active en matière de préservation de l'environnement. En premier lieu poussée par un foncier rare et cher, elle a initié une densification de la construction. A titre d'exemple, une de ses récentes unités dispose d'une emprise de 40 000 m², pour 90 000 m² de surface utile sur trois niveaux de production (presses, emboutisseuses,…).

Ensuite, chaque possibilité de réutilisation de l'énergie est étudiée et mise en œuvre : récupération de l'énergie cinétique des trains logistiques dans le stock, 95 % des installations équipées de systèmes de récupération de chaleur, utilisation de la chaleur perdue pour le chauffage des bâtiments, importantes surfaces de panneaux solaires, pompe à chaleur, refroidissement par eau souterraine… L'ensemble permet au groupe d'économiser 17 % d'énergie par an ce qui, selon le dirigeant, représente l'équivalent de la consommation de 1 200 maisons.

L'industrie 4.0 est une notion concrète pour l'entreprise avec une interconnexion poussée des systèmes. Ainsi, les usines sont déjà en lien direct avec les clients. Par exemple, lorsque les stocks d'un client (ex. la SALM) qui sont suivis directement par BLUM sont jugés trop bas, la production et la livraison sont déclenchées automatiquement. En quelques chiffres, ce sont 1 100 machines ou lignes de fabrication qui sont connectées et qui communiquent avec le logiciel de gestion intégré, 60 000 objets « connectés » sont observés sur les sites Blum (récupération des données, caméras,…), 180 machines fournissent des données plus qualifiées (consommation d'énergie, de fluides, maintenance,…).

BLUM utilise également l'impression 3D, mais compte tenu du nombre de pièces fabriquées (chiffrées en millions d'unités), cette technologie est destinée au prototypage et à la fabrication des pièces de remplacement pour les machines. L'entreprise considère qu'il est nécessaire de rester actif et suivre ces évolutions qui présentent des opportunités, mais aussi des risques notamment la complexité croissante et la dépendance par rapport à cette technologie qui requiert une bonne maîtrise des process. La sécurité devient aussi en enjeu majeur, ce qui incite encore aujourd'hui la société à limiter fortement les liens du système vers l'extérieur.

Interrogé sur son positionnement en Autriche, le dirigeant a indiqué que le développement de son groupe dans un pays dit « high cost » est pour lui essentiel historiquement, mais aussi pour des questions de qualité des produits, d'image et de propriété intellectuelle. Il a souligné l'importance d'une main-d'œuvre qualifiée, dont une partie provient de son centre d'apprentis (70 % d'entre eux restent au sein de l'entreprise). Globalement, le développement de son entreprise en Autriche est possible par l'innovation constante et l'investissement (robotisation, automatisation). La structure des emplois a changé, mais la croissance à l'international a assuré des embauches soutenues. La composition du capital, familial et non dépendant d'actionnaires extérieurs, joue un rôle également essentiel. Il permet à l'entreprise d'investir sur le long-terme et régulièrement. Ce ne sont pas moins de 150 millions d'euros par an qui sont dépensés à cet effet.

Les membres du Club ont particulièrement apprécié l'accueil chaleureux et le professionnalisme de l'équipe BLUM. Des contacts ont d'ores et déjà été pris pour un échange de bons procédés et la visite de sites alsaciens.

Club Lean & Green chez Blum

 

En complément

Images :







En poursuivant votre navigation sur ce site : vous acceptez l'utilisation de cookies ou vous souhaitez en savoir plus
To Top