Menu

Accueil / Quoi de neuf ? / La chocolaterie SCHAAL inaugure son nouveau centre logistique

La chocolaterie SCHAAL inaugure son nouveau centre logistique

Créée en 1871 à Strasbourg au cœur de la Petite France, la chocolaterie SCHAAL, plus précisément aujourd'hui la Compagnie Française de Chocolaterie et Confiserie (CFCC), fait partie du groupe Société Alsacienne de Participations Agroalimentaires (SALPA). Elle est située depuis les années 1970 à Geispolsheim sur la zone d'activités « Parc de la Porte Sud ».

La chocolaterie SCHAAL inaugure son nouveau centre logistique
La SALPA, propriété de Jean-Paul BURRUS et dirigée par François DE BRETAGNE, comprend une dizaine d'entreprises sur le marché du thé et du café : CFCC (Chocolaterie SCHAAL), Herbapac, Comptoir français du thé, Cofféa, Marquise de Sévigné, Secrets du chocolat… SALPA assure pour ces entreprises une gestion en interne de l'approvisionnement, de la production et de la distribution des produits.

L'entreprise CFCC emploie 220 personnes (600 au total pour le groupe SALPA) et produit annuellement plus de 1 800 tonnes de chocolat, avec aux commandes M. Guy TREGUER.
Jusqu'ici, une partie de son stockage était sous-traitée chez un logisticien hors du site, où les marchandises étaient acheminées. Du fait de ce fractionnement, la préparation des commandes nécessitait à nouveau le transport sur site.
En outre, la structure du bâtiment sur différents niveaux occasionnait des temps d'attente relativement longs et de multiples manutentions.

Le marché du chocolat étant très concurrentiel, il implique des gains en productivité et une optimisation de la partie logistique du process. La rénovation du site permet d'assurer le maintien des ventes vers les grands comptes français et le développement de l'export, notamment vers les USA.
L'entreprise a fait le choix de rapatrier l'ensemble des stockages sur le site de Geispolsheim et de construire un entrepôt automatisé de 6 800 palettes, accolé à l'usine actuelle. D'une surface de 2 500 m² pour une hauteur de 19 m, le bâtiment est d'ores et déjà opérationnel. Outre le gain majeur en logistique, le process industriel est également optimisé, avec une diminution drastique des mouvements par ascenseurs, et la création d'une zone commune de préparation des commandes.

L'impact environnemental n'est pas négligeable, puisque la construction de ce bâtiment diminuera le trafic de poids lourds d'environ 800 passages par an (avec des départs et arrivées à vide).
La place dégagée dans l'usine va permettre de développer les volumes existants et de rapatrier des fabrications d'autres sites du groupe et ainsi permettre de créer à terme une dizaine d'emplois sur le site.
Au final, environ 10 millions d'euros ont été investis par le groupe. Le projet a bénéficié du dispositif de financement Alsabail du Conseil Départemental du Bas-Rhin, avec l'appui de l'Eurométropole de Strasbourg ainsi qu'un soutien de la Région Grand Est.

En poursuivant votre navigation sur ce site : vous acceptez l'utilisation de cookies ou vous souhaitez en savoir plus
To Top