Menu

Accueil / Quoi de neuf ? / L'équilibre du territoire (extrait ADIRA-Zut ! n° 3)

L'équilibre du territoire (extrait ADIRA-Zut ! n° 3)

Les relations entre les entreprises et leurs territoires, élus comme populations, sont souvent délicates quand elles ne sont pas tendues, marquées trop souvent par une forme d'incompréhension réciproque voire d'ignorance mutuelle.
Les attentes des territoires oscillent entre espoirs et craintes. Espoirs d'emplois, de richesse, de dynamisme et d'attractivité, mais aussi craintes de nuisances, de risques non maîtrisés ou de consommation excessive et non justifiée d'espaces agricoles.

ADIRA_ZUT_Chronique_TERRITOIRE_©Laurence Bentz

Des liens fiscaux distendus entre entreprises et collectivités locales après la réforme de la taxe professionnelle, mais aussi la montée de conflits type « NIMBY » (littéralement « Pas dans mon jardin »), qui traduisent aussi bien des formes d'égoïsme que des engagements citoyens, accroissent ces incompréhensions et réduisent trop souvent le niveau d'acceptabilité de la population vis-à-vis des projets économiques.

Pour autant, il n'y a pas de territoires dynamiques sans entreprises performantes, pas plus qu'il n'existe d'entreprises compétitives sans territoires en mouvement.
Il est de la responsabilité des différents acteurs, décideurs économiques, politiques, sociaux, de développer des relations partenariales, si possible apaisées, dans l'intérêt bien compris des uns et des autres.

Il n'est jamais inutile de rappeler que le développement durable d'un territoire est composé de trois « piliers » : l'écologie, le social et l'économie, et que c'est l'équilibre entre ces trois éléments qui conditionnera un développement pérenne et harmonieux. Ni que les entreprises se doivent d'intégrer ces mêmes préoccupations dans ce que l'on appelle la RSE, c'est-à-dire leur responsabilité sociétale ou sociale.

C'est pourquoi les histoires d'entreprises racontées dans les pages de ce hors-série de Zut ! me paraissent si importantes : derrière chacune, au-delà des chiffres et des bilans, des conflits sociaux ou de la communication institutionnelle, se cachent toujours des hommes et des femmes, des métiers, des compétences, des savoir-faire, des succès et des échecs, mais aussi de la fierté et l'amour de leur travail.
Nul doute que ces exemples enrichiront chacun d'entre nous dans sa connaissance et la compréhension de ce qu'est une entreprise.

Par Didier Hertzog, Responsable du Pôle "Développement des territoires" à l'ADIRA
Illustration : Laurence Bentz


 Cet article est extrait du magazine hors-série ADIRA-ZUT ! 2016 dédié à l'attractivité économique de l'Alsace.

 

 

 


 

To Top