Menu

Accueil / Quoi de neuf ? / GA : édifices intelligents (extrait ADIRA - Zut ! N° 13)

GA : édifices intelligents (extrait ADIRA - Zut ! N° 13)

Concevoir, construire, vendre, maintenir, rénover : autant de gestes qui accompagnent la vie d'un bâtiment et que GA maîtrise. François Minck, directeur général adjoint du groupe GA, de GA Entreprise et responsable de l'agence colmarienne, évoque les spécificités de cette société florissante comme les chantiers de demain.

ADIRA_ZUT_GA_©Dorian Rollin

« Un chef d'entreprise qui souhaite un nouveau bâtiment en conception construction, qualitatif et pérenne pour une date précise, se tourne spontanément vers GA. Dans le milieu du BTP, le groupe est connu pour sa performance, la qualité de ses bâtiments et le respect des délais de construction », affirme François Minck. L'homme parle avec enthousiasme de l'activité de GA et manie avec élégance les vocables propres au milieu sans oublier de s'adresser au profane. Si l'entreprise est si performante et affiche un chiffre d'affaires de 170 millions d'euros pour l'année écoulée, c'est sans doute parce que le groupe réalise ses projets de A à Z. C'est l'un de ses signes distinctifs. Dans le secteur du bâtiment, l'étendue de la gamme des services GA est impressionnante. Quand GA Entreprise construit et livre des bâtiments clé en main, GA Service, GA Promotion, GA Travaux et GA Rénovation complètent habilement cette offre. « Multiplier les sous-traitants augmente non seulement les retards de livraison mais également les risques de mauvais fonctionnement de l'édifice. Miser sur les entrepreneurs qui cassent les prix se révèle toujours, au fil des années, une erreur de calcul. Notre groupe mise sur la pérennité de ses bâtiments. C'est la synergie qui est le véritable secret de la qualité de GA, aussi quand un client est content, la relation se poursuit. Par exemple, la société Ebm-Papst, avec laquelle nous avions déjà travaillé à Obernai, nous a renouvelé sa confiance pour l'extension de son bâtiment », expose François Minck. Le siège des Brasseries Kronenbourg, également situé à Obernai, a nécessité un désamiantage, une démolition de bâtiments existants et des sondages géologiques du terrain. Les éléments structurels en béton précontraint et les façades architectoniques sont construits dans les usines de production, aussi fallait-il prévoir l'articulation des espaces entre les différents corps de métiers.

GA est à la pointe de l'innovation en ce qui concerne les systèmes de traitement de l'air : le groupe a conçu nombre de laboratoires aux normes les plus exigeantes. Le bâtiment de 6800 m², dont 3500 m² de laboratoires, du groupe bioMérieux, Transgène, à Illkirch a ainsi été conçu et construit par GA. « Transgène développe des produits d'immunothérapie ciblés contre les cancers et les maladies infectieuses. Il est évident que le laboratoire ne tolère aucun défaut. Dans ce contexte, à charge du bureau d'études de ne faire aucune faute », souligne François Minck. L'entreprise aime les défis et doit poursuivre sa croissance. La santé et les résidences pour personnes âgées, se révèlent être les champs à développer dans les années à venir.

Trois dimensions

La révolution numérique concerne directement l'univers du bâtiment, alors GA est une entreprise tournée vers l'avenir. L'expression anglaise Smart building, attachée au nom du groupe, n'a pas pour seule intention de rappeler les qualités esthétiques. Cette intelligence est aussi celle de la fonctionnalité des bâtiments, dont la source est notamment à chercher du côté du numérique. Qu'il relève d'une occupation tertiaire ou industrielle, un bâtiment GA est conçu et livré avec une maquette interactive FullBIM, c'est-à-dire un modèle numérique en trois dimensions permettant d'en connaître à tout instant tous les paramètres, grâce à des milliers de capteurs qui enregistrent en permanence des informations. Cette technologie de pointe, utilisant l'intelligence artificielle, permet non seulement de réduire les délais de construction, mais aussi de faciliter la maintenance. « Cela permet un contrôle à distance, comme un fonctionnement optimal du point de vue énergétique », explique François Minck. Prendre acte de la révolution numérique, c'est ainsi s'inscrire dans une perspective écologique. GA a réalisé un bâtiment à énergie positive pour le siège du groupe à Toulouse à la fin de l'année 2014. Cet édifice intelligent baptisé Agua, couronné par le label BEPOS-Effinergie®, produit plus d'énergie qu'il n'en consomme. Piloté par Gapeo, le logiciel de monitoring des consommations développé par GA, Agua compte 4 000 capteurs permettant de traiter 16 000 informations par seconde. Si l'époque fustige les édifices à fuites thermiques, l'entreprise GA quant à elle, peut se targuer de revendre à d'autres l'énergie engendrée. Cet engagement en faveur de l'écologie séduit : parmi les 400 salariés du groupe, 40% ont choisi d'investir dans le capital de la société.

Par Florence Andoka
Photo Dorian Rollin


 Cet article est extrait du magazine hors-série ADIRA-ZUT ! 2016 dédié à l'attractivité économique de l'Alsace.

 

 

 


 

En poursuivant votre navigation sur ce site : vous acceptez l'utilisation de cookies ou vous souhaitez en savoir plus
To Top