Menu

Accueil / Quoi de neuf ? / Feyel-Artzner, une reprise réussie

Feyel-Artzner, une reprise réussie

Feyel-Artzner, entreprise de transformation de foie-gras gastronomique haut de gamme, a été reprise cet été par Mme Claudine Roposte-Frey grâce à l'entremise de l'ADIRA.

Foie gras canard truffe - Feyel-Artzner

Le foie-gras a été inventé en 1783 à Strasbourg par Jean-Pierre Clause et dès le début du 19è siècle les deux maisons strasbourgeoises Feyel et Artzner commercialisaient le foie-gras d'oie, de la viande issue des palmipèdes gras ainsi que des spécialités fines en Alsace et surtout aussi à l'export.

Fin 2016, l'entreprise réalisait un chiffre d'affaires de 20 millions d'euros et employait 98 personnes. En début de cette année, elle a connu de graves difficultés financières liées, entre autres, à l'épidémie de la grippe aviaire, mettant en péril les 98 emplois de l'entreprise.

Contactée par ses dirigeants mi-mars 2017, l'ADIRA leur a présenté, en lien avec Jacques Muller, alors Commissaire au Redressement Productif, plusieurs partenaires ou repreneurs potentiels. L'ADIRA a notamment proposé à Mme Roposte-Frey, entrepreneur régionale avec une carrière dans l'agroalimentaire, de reprendre l'activité de transformation de foie gras. Puis, nous avons accompagné Mme Roposte dans la mise en œuvre d'une offre de reprise de l'activité du site de production de foie-gras situé à Schiltigheim portant sur le maintien de 69 emplois. Cette reprise a été validée en juillet 2017.

L'ADIRA accompagne dorénavant Mme Roposte-Frey dans les développements actuels de Feyel, dont l'objectif principal était d'organiser la production de foie-gras en prévision de la préparation des fêtes de fin d'année, période stratégique pour l'entreprise.

Plusieurs nouveaux volets de développement vont être amorcés par Mme Roposte Frey. Un premier volet industriel qui doit permettre de réorganiser les flux de production en assurant les investissements nécessaires à la modernisation de l'outil. Le second volet est commercial avec une optimisation du portefeuille produits qui doit servir une clientèle ciblée sur les circuits grande distribution, épicerie fine et export. Pour ce dernier, une stratégie d'innovation des produits est en réflexion.

En poursuivant votre navigation sur ce site : vous acceptez l'utilisation de cookies ou vous souhaitez en savoir plus
To Top