Menu

Accueil / Quoi de neuf ? / Conférence territoriale 2014 : Strasbourg-CUS

Conférence territoriale 2014 : Strasbourg-CUS

L'ADIRA a participé à l'organisation des conférences territoriales, événements lancés par le Conseil Général du Bas-Rhin pour venir à la rencontre des élus et chefs d'entreprises dans le Bas-Rhin.

La vidéo d'introduction de la conférence réalisée avec le concours de l'ADIRA

Métropole régionale et capitale européenne, Strasbourg et sa région concentrent l’essentiel des fonctions et des emplois de ce qu’il est convenu d’appeler le tertiaire métropolitain supérieur.

Siège de nombreuses institutions européennes, Strasbourg est aussi une place financière importante où banques et assurances sont bien représentées, tout comme le sont les services de conseil aux entreprises.

Strasbourg est également très présente dans les domaines de la recherche et de l’innovation, ce dont témoignent les 5 pôles de compétitivité.

Le commerce très actif attire largement au-delà des limites géographiques du territoire.

Pour autant l’industrie, même si elle ne représente plus que 12 % des emplois concurrentiels, est toujours très dynamique et diversifiée, avec des entreprises comme Lilly France, Lanxess, Soprema, Punch Powerglide, Blue Paper, Heineken ou Gaggenau, pour n’en citer que quelques-unes.

D'importantes infrastructures de communication permettent aux entreprises d'accéder à des marchés d'envergure : Aéroport International de Strasbourg, autoroute A35, TGV Est, le Rhin avec le Port Autonome de Strasbourg, 2ème port fluvial français.

L’offre territoriale, immobilière ou foncière, est à l’heure actuelle principalement tertiaire, avec malheureusement une pénurie en matière de terrains à vocation plus industrielle.

En 2011, le territoire comptait un peu plus de 478 000 habitants. Il a connu une augmentation importante de près de 18 000 habitants en un peu plus de 10 ans.

Par contre, la population active n’a pas suivi cette courbe positive, puisque celle des 25/54 ans a même diminué et c’est le seul territoire du Bas-Rhin dans ce cas qui, sur une période équivalente, passe de plus de 173 000 à moins de 170 000.

Ceci n’a pas empêché le nombre de demandeurs d’emplois d’augmenter de 5 300 unités depuis 2009 pour se situer à 38 740 fin 2012. Les allocataires du RSA sont aussi malheureusement en augmentation, avec plus de 24 000 allocataires en septembre 2013, dont 22 400 pour le seul RSA socle.

Face à la situation économique compliquée que connaît notre pays, le territoire de Strasbourg a perdu de 3 800 emplois dans le secteur concurrentiel depuis 2008. Il offrait fin 2012 un peu plus de 183 000 emplois. Le secteur tertiaire s’est globalement bien maintenu pendant cette période, sans cependant créer d’emploi, tout comme celui de la construction. C’est le secteur industriel qui est à l’origine de cette perte.

Le secteur tertiaire dans son ensemble représente plus de 150 000 emplois, dont plus de 30 000 dans le commerce, 16 000 dans les transports et l’entreposage, 11 000 dans les activités financières et l’assurance, 11 000 également dans l’hôtellerie-restauration. Les salariés de l’industrie sont pour leur part un peu plus de 10 000.

Le secteur de l’artisanat compte plus de 6 800 entreprises employant plus de 38 800 salariés.

Le nombre d’exploitations agricoles est passé en 10 ans de 351 à 266, qui représentent un peu moins de 500 équivalent temps complet.

L’enjeu pour le territoire de Strasbourg dans les prochaines années sera de conforter au maximum son socle industriel tout en développant fortement le secteur tertiaire en s’appuyant sur les atouts qui sont les siens, notamment dans les domaines de la recherche et de l’innovation. Il lui faudra aussi pouvoir saisir les opportunités qui s’offrent pour mettre en place une offre foncière économique suffisante.

Pour en savoir plus, merci de contacter Didier Hertzog ou Valérie Carasco à l'ADIRA (03 88 52 82 82).

En complément

Fichiers joints :

  • Territoire de Strasbourg
    Télécharger
    Données chiffrées (.pdf)

En poursuivant votre navigation sur ce site : vous acceptez l'utilisation de cookies ou vous souhaitez en savoir plus
To Top