Menu

Accueil / Quoi de neuf ? / Estelec industrie : site unique à Sélestat

Estelec industrie : site unique à Sélestat

Ci dessous l'article du Journal des Entreprises du 6 mars 2009 :

"Estelec industrie, le fabricant d'équipements électriques, construit de nouveaux locaux sur le parc du Giessen, à Scherwiller pour regrouper ses sites de Dorlisheim (siège) et Horbourg Wihr. Un investissement de 2,1M€.

Malgré le risque inévitable de perte de compétences, Estelec a tranché et réunira dès la fin de l'année ses deux sites de production de cartes électroniques, distants d'une centaine de kilomètres. Le site historique de Dorlisheim (siège) et celui de Horbourg Wihr, acheté en 2002, qui emploient 30 personnes chacun, déménageront sur le nouveau parc d'activités de la communauté de communes de Sélestat. Estelec, jusqu'à présent locataire de ses bâtiments, investit 2,1M€.

Gestion des flux
«Agrandir nos locaux n'était plus possible, et en réunissant nos sites de production, nous espérons largement réduire nos flux», explique Rodolphe Rauch, gérant. De 1.500m² de locaux actuellement, l'entreprise passera à 2.500m², dont 900 supplémentaires pour la production. Une extension supplémentaire de 1.200m² sera possible. Des réserves d'espace nécessaires compte tenu du rythme de croissance d'Estelec, 10 à 15% par an en moyenne. Le groupe (Estelec détient aussi une participation majoritaire dans Kabelec, à Richwiller, depuis 2006) a réalisé un CA de 9M€ en 2008 et vise 10M€ d'ici à 2010 ou 2011. «Ce niveau de chiffre d'affaires rend les investissements que nous réalisons habituellement plus facile à supporter», commente Rémi Boehler, directeur général.

Investissement
Il faut dire qu'Estelec investit régulièrement: 560.000€ en 2008, pour des équipements destinés aux marchés aéronautique et ferroviaire, après 450.000€ en 2007 et 400.000€ en 2006 pour des machines de composants montés en surface. 40% du CA est actuellement réalisé dans le secteur médical et de la biologie. L'aéronautique et le ferroviaire devraient représenter 9% en 2009, pour un objectif de 20 à 30% à terme. Si Estelec est loin de vivre la crise comme un effondrement, les deux dirigeants admettent que les carnets de commande ont baissé. «Mais le phénomène le plus significatif, c'est le manque de visibilité, alors qu'elle était bonne auparavant dans notre activité», estime Rémi Boehler.

Perspectives
Source de satisfaction, le nombre de nouveaux projets sur lequel travaille Estelec. «Les bureaux d'études travaillent sur les projets qui feront la production de 2010, explique Rodolphe Rauch. Et si l'activité ne croît pas par rapport à 2008 mais que l'on réussit à réduire sensiblement nos stocks en améliorant nos flux, on gagnera en marge de manoeuvre pour nos investissements futurs.»"


Dans ce projet, l'entreprise a sollicité le soutien de l'ADIRA et des Collectivités Locales, le Conseil Général du Bas-Rhin, la Communauté de Communes de Sélestat à travers un montage Alsabail.

Si vous êtes à l'étroit dans vos locaux et/ou cherchez à vous agrandir, l'équipe de l'ADIRA est à votre disposition pour vous accompagner dans votre recherche de bâtiments et terrains. Contactez-nous !

En poursuivant votre navigation sur ce site : vous acceptez l'utilisation de cookies ou vous souhaitez en savoir plus
To Top